Des équipements à destination des vélos

Faciliter le changement d'habitudes de transports par le financement des infrastructures cyclables, la mise en place de mobiliers à l’usage des cyclistes, tels que des arceaux de stationnement, des stations de gonflage et de réparation et des bornes de recharges de VAE...

© iStock - Sasiistock

© DR

Le Département des Alpes-Maritimes est le partenaire français du programme Européen transfrontalier Interreg ALCOTRA EDUMOB, dont le chef de file est le partenaire Italien Regione Liguria. Ce programme (EDUcation à la MOBilité durable) a pour objectif d’inciter les usagers à modifier leurs habitudes de déplacements en favorisant les modes actifs et particulièrement le vélo.

Au titre de ce programme figure le financement d’infrastructures cyclables, la mise en place de mobiliers à l’usage des cyclistes, tels que des arceaux de stationnement, des stations de gonflage et de réparation et des bornes de recharges de VAE, ainsi que la réalisation de campagnes de communication, d’information et de formation auprès des usagers, des professionnels et des techniciens des collectivités.

A ce jour, les arceaux de stationnement représentent le volet en développement le plus important de la partie "mobilier" puisque environ 340 arceaux seront implantés sur le territoire maralpin principalement sur les communes situées le long de l’itinéraire de l’EV8, sur la zone de Sophia Antipolis et sur 10 collèges du département.

  • Une première tranche de 159 arceaux vient d’être installée.
  • Une 2e tranche est en cours d’achèvement pour l’installation de 181 arceaux complémentaires.
  • 5 box à vélo sont installés et ouverts au public :
    • 2 Fort Carré Antibes
    • 2 à Roquebrune Cap Martin
    • 1 au carrefour des Lucioles à Valbonne

Consultez le règlement intérieur relatif aux box de stationnement des vélos

Règlement d’utilisation des box de stationnement vélos

Le Département des Alpes-Maritimes dans le cadre de son soutien au développement des modes de déplacements actifs, met en place un service public de stationnement sécurisé de vélos en collaboration avec les communes. Cette offre de stationnement a pour objectif d’encourager l’utilisation du vélo, en sécurisant son stationnement.

ARTICLE 1 : les box sécurisés sont gérés par la commune concernée.

ARTICLE 2 : Le CD06 et la Commune proposent un service de stationnement vélos : des consignes individuelles gratuites. Les box sont accessibles 24h/24 et 7 jours/7 sauf cas de force majeure ou de réparation. Ce service est ouvert à tous les utilisateurs de vélos. L’utilisation ne nécessite pas de démarche d’inscription. L’utilisateur s’engage à accepter sans restriction l’ensemble du présent « règlement d’utilisation des box de stationnement vélos ».

ARTICLE 3 : Ce service est exclusivement réservé aux vélos à 2 roues : vélos classiques, vélos à assistance électrique, vélos pliants, ainsi que les casques et vêtements de pluie. Les tandems, scooters, cyclomoteurs et remorques sont interdits. En cas d’utilisation des box par un autre type de matériel, la Commune s’autorise à le saisir, à titre conservatoire et dans le souci de préserver le fonctionnement du service public. Après utilisation, l’utilisateur s’engage à laisser l’emplacement libre de toute occupation.

ARTICLE 4 : Pour une meilleure utilisation des consignes individuelles, la Commune en appelle à la responsabilité de l’usager, qui s’engage à conserver une consigne propre après utilisation, et à procéder à son nettoyage si nécessaire.

ARTICLE 5 : Les vélos et accessoires stationnés dans la consigne sont sous l’entière responsabilité de l’utilisateur. La Commune ne peut être tenue responsable des vols ou des dégradations commises dans une consigne individuelle.

ARTICLE 6 : Le vélo stationné doit être attaché au point fixe situé à l’intérieur et la porte de la consigne doit être fermée par un cadenas solide (antivol en U recommandé). Aucun cadenas ne sera fourni par la Commune.

ARTICLE 7 : Dans le cas où la Commune serait amenée à constater une situation contraire au présent règlement, la collectivité s’autorise à titre conservatoire et dans le souci de préserver le fonctionnement du service public, à retirer le vélo. Dans ce cas, et afin de préserver le fonctionnement du service public, la Commune s’autorise à forcer, d’une part, l’antivol du vélo et, d’autre part, le cadenas fermant le box. Le vélo sera saisi et stocké dans les locaux de la Commune.  En outre, il est interdit de se réserver une place de stationnement dans les consignes individuelles en fermant un box sans vélo à l’intérieur. Dans ce cas, la Commune s’autorise à forcer les cadenas pour libérer la place.

ARTICLE 8 : Les consignes individuelles ne peuvent être utilisées pour du stationnement vélo permanent. L’occupation d’une consigne ne doit pas excéder 48h.

ARTICLE 9 : La Commune ne garantit pas la disponibilité d’emplacement de stationnement dans les consignes et ne pourra pas être tenue responsable en cas de défaut de places disponibles.

ARTICLE 10 : Si une réparation ou un entretien est indispensable sur les consignes, la Commune s’engage à les effectuer dans les meilleurs délais. Un avertissement demandant l’enlèvement des objets sera apposé sur la consigne 48h avant le début des travaux. Il en va de même en cas de déplacement de la consigne individuelle. Les vélos non enlevés seront retirés par la Commune à titre conservatoire et dans le souci de préserver le fonctionnement du service public.

ARTICLE 11 : En cas de destruction, dégradation ou détérioration d’une consigne, la Commune se réserve le droit de saisir le juge pénal. En outre lorsque la consigne se situe sur le domaine public routier, la Commune se réserve le droit : de faire constater par procès-verbal les infractions à la police de la conservation du domaine public routier et d’exercer une action en réparation de l’atteinte du domaine public routier. 

ARTICLE 12 : En cas de problème rencontré lors de l’utilisation des consignes, l’utilisateur se doit d’en informer :

Soit la Commune concernée au numéro de téléphone suivant :

  • Pour la commune d’Antibes : 04 92 90 50 00
  • Pour la commune de Roquebrune Cap Martin : 04 92 10 47 50
  • Pour le Parc de la Valmasque : 04 97 18 65 00

Soit le Département sur le site internet « MesDémarches06 ». 

 

 

  • Les autres mobiliers sont en cours d’installation :
    • 3  bornes de recharge VAE,
    • 14 stations de gonflage et de réparation,
    • 1 compteur totem.

Le programme EDUMOB propose un financement à hauteur de 85 % par l’Europe, les 15 % restants étant à la charge du Département.

Ce programme, dont l’enveloppe pour le Conseil départemental des Alpes-Maritimes est de 1 150 K€ (kilo euros), se répartit pour les infrastructures à 600 K€  et 500 K€ pour les autres actions du programme dont les mobiliers (le reste étant des études,  des animations, des compteurs vélos…).

Les projets infrastructures sont l’autre volet important du programme en cours de réalisation. 
Ce programme étendu sur 4 ans, prenant fin officiellement en juin 2020, a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2020 en raison de la pandémie Covid-19.

Contexte

Le Département a pris part depuis quelques années au projet européen de valorisation du grand itinéraire cyclotouristique EuroVelo 8 (EV8). Un comité d’itinéraire de l’EV8 auquel participe le Département des Alpes-Maritimes est également né en 2015. 

Le programme EDUMOB, en proposant de modifier les habitudes de déplacements auprès des populations, vient conforter le développement d’un grand itinéraire transfrontalier qui permettra d’atteindre les objectifs d’amélioration des déplacements en modes doux tant d’un point de vue utilitaire que touristique. 

Dans le cadre du Programme Interreg ALCOTRA 2014-2020, la région Ligurie en tant que chef de file a proposé au Département d’être le partenaire français du projet Éducation à la Mobilité Durable EDUMOB permettant de poursuivre l’objectif principal suivant : mise en œuvre et valorisation à partir de l'existant d'un itinéraire transfrontalier axé sur les modes doux devant participer au changement des habitudes de déplacement, promouvoir la mobilité durable en milieu urbain dans une optique sociale, utilitaire et touristique.  

© DR

Historique

Le projet a été déposé dans le cadre du 2e appel à projets qui s’est clôturé le 15 février 2016 et se déroule sur 4 ans avec un financement à hauteur de 85 % de FEDER (Fonds Européen de Développement Régional).

À l’origine, 3 axes d’actions ont été identifiés et certaines ont du évoluer en raison de circonstances locales :

  • valorisation de l'intermodalité mode doux à partir des structures existantes,
  • valorisation d'infrastructures sur 3 communes littorales en priorité sur l'axe de l'EV8,
  • campagnes d'information, de communication et de formation à destination des usagers sur les différents projets portés par le Département dans le cadre de ce programme.

Equipements mis en place

Les actions pour le changement des habitudes de mobilité se répartissent sur différents volets liés à la mise en place de nombreux équipements : stations vélo (gonflage et réparation), compteurs, arceaux de stationnement, bornes de recharges pour VAE, box sécurisés, systèmes de sécurisation de parking vélo, signalétique cyclable spécifique, totem compteur, compteurs simples...

Infrastructures

  • la piste cyclable sur l’EV8 Villeneuve-Loubet : elle consiste à réaliser la continuité sur 700 m (mètre) de l’EV8 entre Marina et la gare. Cette liaison améliore ainsi l’intermodalité ainsi que l’entrée de ville de la commune,
  • RD (route départementale) 504 Biot : cette section de 250 m supprime une discontinuité du réseau cyclable de Sophia Antipolis et sécurise les cyclistes sur une RD supportant un trafic intense aux heures de pointes,
  • RD 98 (Mougins – Valbonne) : cette section de 1,9 km (kilomètre) très attendue des usagers permet de sécuriser les cyclistes sur un axe d’entrée Est-Ouest sur Sophia Antipolis,
  • l’aménagement du CADAM est effectif depuis fin 2019.