Préservation du patrimoine

La restauration du patrimoine religieux

Dans le cadre du dispositif départemental en faveur du patrimoine religieux 2020-2022, les communes, les associations, les propriétaires privés peuvent être aidés pour restaurer chapelles et églises dont ils sont propriétaires, ainsi que le mobilier qu’ils conservent dans ces édifices (tableaux, retables, statues, vêtements liturgiques, etc.). Dossiers recevables toute l’année.

Déposer une demande de subvention "Patrimoine religieux"

Commune, association ou établissement public

Personne privée

Le dossier ci-dessus doit être complété et transmis à l'adresse suivante :

Monsieur le Président du Département des Alpes-Maritimes
DDC - Service du patrimoine culturel
B.P. 3007
06201 NICE CEDEX 3

Pour tout renseignement :

Des exemples de préservation du patrimoine religieux

  • Chapelle de l'Annonciation

    Chapelle de l’Annonciation

    La confrérie des Pénitents blancs de Tende, ou Confrérie de la très Sainte Annonciation, a été fondée au milieu du XVIe siècle.

  • Chapelle de la Sainte-Croix

    Chapelle Sainte-Croix

    La confrérie des Pénitents blancs de Nice, connue sous le nom d’archiconfrérie de la Sainte-Croix ou Société du Gonfalon, a été créée le 20 mars 1306.

  • Chapelle Saint-Jean

    Chapelle Saint-Jean

    C’est l’une des plus anciennes chapelles rurales d’Antibes, la seule qui soit conservée en bon état après la chapelle de la Garoupe.

  • Cathédrale Sainte-Réparate

    Cathédrale Sainte-Réparate

    Monument emblématique du patrimoine niçois, la cathédrale Sainte-Réparate, située au cœur du Vieux-Nice, autrefois cité des ducs de Savoie, a retrouvé toute sa splendeur grâce à un programme de restauration touchant les façades et les intérieurs.

  • Chapelle Saint-Sauveur

    Chapelle Saint-Sauveur

    L’île Saint-Honorat se caractérise par la présence sur son sol d’un ensemble bâti monumental formé par les églises Saint-Honorat et Sainte-Marie, le cloître et la tour fortifiée, et un groupe de sept chapelles qui a contribué à la « sacralisation » de l’île.

  • Chapelle du Saint-Sépulcre

    Chapelle Saint-Sépulcre

    La chapelle du Saint-Sépulcre appartient aux Pénitents bleus, confrérie fondée à Nice en 1431, dont la vocation est de maintenir et développer les œuvres caritatives d’aide aux plus démunis.

  • Cartelami de la chapelle du Saint-Sépulcre

    Les cartelami de la chapelle du Saint-Sépulcre

    Le Département a aidé à la restauration d’œuvres originales appelées cartelami, représentatives d’une forme de piété religieuse que l’on trouve au XVIIIe et au début du XIXe siècles.

  • Église Holy Trinity Church

    Eglise Holy Trinity Church

    L’église anglicane de la rue de la Buffa à Nice est un bâtiment remarquable pour son architecture et pour ce qu’il évoque de la présence historique de la colonie britannique sur la Côte d’Azur.

  • Eglise Notre-Dame-Du-Perpétuel Secours

    Eglise Perpétuel Secours

    Petite église originale, Notre-Dame du Perpétuel Secours fut construite en 1927 par l’architecte Jules Febvre (Nice 1859-1934).

  • Eglise Saint-Mayeul

    Eglise Saint-Mayeul

    L’église paroissiale de Cipières, fortement dégradée au fil des ans, a fait l’objet d’une restauration totale.

  • La toile Saint-Roch et Saint-Sébastien

    La toile Saint-Roch et Saint-Sébastien à Isola

    La restauration de la toile représentant Saint-Roch entre Saint-Sébastien et Saint-Charles Borromée avec la Vierge à l’enfant en gloire a permis une découverte très intéressante...