Le dispositif

La protection, l’éducation et l’épanouissement des enfants sont la priorité du Département des Alpes Maritimes qui multiplie aujourd’hui les actions dans ce sens.

Image en taille réelle, .JPG 376Ko (fenêtre modale)|© DR

Protection de l'enfance... Tous concernés !

1ère mesure :

Engager les moyens humains et financiers.

Avec un budget de 98,6 millions d’euros, notre Département est un acteur de premier plan au niveau national en matière d’enfance

constate Eric Ciotti, Président du Département des Alpes-Maritimes.

Au cœur de ce dispositif, on dénombre 160 agents affectés exclusivement aux missions d’aide sociale à l’enfance et 260 assistantes sociales. Au total, ce sont plus de 7 779 familles et 13 772 enfants qui ont bénéficié de l’aide à domicile en 2008. « En cas de placement, là aussi les solutions existent : 232 assistantes familiales sont employées par le Département pour l’accueil de 419 enfants. »

2ème mesure :

Protéger les enfants et prévenir la maltraitance.


Le signalement des cas de maltraitance ou de danger doit pouvoir se faire dans de bonnes conditions.

C’est le rôle de l’ADRET (Antenne départementale de recueil, d’évaluation et de traitement des informations préoccupantes) qui centralise tous les signalements d’enfants en danger dans le département

explique Eric Ciotti.

Maltraitance, carences, simples négligences, l’antenne départementale assure la transmission efficace des informations préoccupantes avec l’Hôpital, la Gendarmerie, la Police, l’Education Nationale et le Parquet pour atténuer l’insupportable souffrance des enfants. Un an après son ouverture, l’antenne enregistre 1 589 informations préoccupantes, dont 16 % ont fait l’objet d’un signalement auprès des autorités judiciaires.

Pour signaler un enfant en danger,

composez le n° vert : 0 805 40 06 06