Assemblée départementale : vente des parts de l’aéroport au bénéfice du désendettement et d’un plan de relance exceptionnel

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Institution

Mis en ligne le

Jeudi 22 septembre 2016, M. Eric Ciotti, Député - Président du Département des Alpes-Maritimes, a présidé la séance plénière de l’Assemblée départementale qui avait pour ordre du jour la cession de 4 des 5 % des parts de l’Aéroport de Nice Côte d’Azur permettant le désendettement de la collectivité et la mise en œuvre d’un plan de relance exceptionnel

Image en taille réelle, .JPG 1.2Mo fenêtre modale Assemblée départementale © Département06

Vers une nouvelle gouvernance de l’aéroport : le Département garant de l’intérêt territorial

4 des 5 % des parts détenues par le Département des Alpes-Maritimes dans le capital de l’aéroport Nice Côte d’Azur vont être cédées au consortium Azzura, composé de la société autoroutière et aéroportuaire italienne Atlantia et d’EDF Invest.

Ainsi, le Département des Alpes-Maritimes conserve 1 % de sa participation, lui permettant de disposer d’un siège au conseil de surveillance, comme les autres actionnaires locaux.

Par ailleurs, le Département des Alpes-Maritimes conserve un poids décisif dans les décisions stratégiques grâce au pacte d’actionnaires, garantissant un droit de véto sur des décisions importantes.

Finalement, la réalisation d’un programme d’investissement, le développement des services aéroportuaires et la promotion du territoire sont au cœur des engagements pris par le consortium Azzura.

Ainsi, cette opération est l’occasion, par l’élargissement du partenariat financier et opérationnel, de conforter et développer l’aéroport.

Désendettement et plan de relance exceptionnel : 2 priorités au cœur de l’action du Département

Deux objectifs prioritaires ont été assignés à la recette de 81 millions d’euros qui résultera de la cession des parts de l’aéroport :

La poursuite d’une gestion exemplaire : le Département entend accélérer le désendettement de la collectivité à hauteur de 41 millions d’euros

Sur les 81 millions d’euros, 50 % seront consacrés à la poursuite du désendettement du Département permettant ainsi de créer des marges de manœuvre pour permettre d’alléger d’autant les charges futures de remboursement et les dépenses de fonctionnement.

Le lancement d’un plan de relance exceptionnel axé sur la lutte contre le terrorisme, le soutien à l’attractivité touristique et économique, et à la solidarité territoriale

Ce plan de relance contribuera ainsi à :

Financer une part importante de la contribution du Département à la lutte contre le terrorisme

  • Par le  renfort du Plan sécurité des collèges

Alors que le Département des Alpes-Maritimes s’était déjà fortement investi pour la sécurité des enfants en développant les dispositifs de vidéo-protection et de médiation scolaire, le Plan sécurité des collèges a pour objet de renforcer davantage encore ces mesures. Ainsi, la médiation scolaire sera étendue à une vingtaine d’établissements supplémentaires, passant de quarante à soixante collèges des Alpes-Maritimes couverts.

Quant au dispositif déjà existant de vidéo-protection, il sera étendu et le raccordement aux centres de supervision assuré quand cela est possible. En plus, des contrôles d’accès efficaces seront mis en place au sein des établissements scolaires.

  • Par l’accompagnement des victimes du terrible attentat du 14 juillet avec le soutien financier aux associations « Montjoye » et « Promenade des Anges ».

Soutenir  l’activité touristique et économique

En collaboration avec le Comité Régional du Tourisme (CRT), le Département des Alpes-maritimes a initié un large plan de relance afin de donner aux entreprises du 06 des outils leur permettant d'atténuer leurs pertes et de relancer leur activité à la suite de l'attentat du 14 juillet.

A travers cet engagement, le Département entend montrer que les Alpes-Maritimes demeurent un territoire privilégié pour le développement des entreprises et qu’il continuera à les épauler quelles que soient les difficultés.

Renforcer la solidarité territoriale pour améliorer la défense contre les inondations

Suite aux intempéries du 3 octobre dernier, le Département des Alpes-Maritimes a décidé d’amplifier fortement et rapidement son action aux côtés des communes pour réaliser les travaux nécessaires.

Ainsi, le premier établissement public territorial de bassin de France qui mutualisera les compétences, rationalisera le nombre de structures et gérera plus efficacement les financements publics, va être créé après son adoption à l’unanimité.

Ce nouvel outil majeur sera donc au service de la protection des populations dans un département particulièrement exposé au risque inondation.