Campagne Octobre Rose 2014

Senior | Santé | Solidarité – Social

Mis en ligne le

A quand remonte votre dernière mammographie ?

Image en taille réelle, .JPG 850Ko fenêtre modale Octobre Rose © Droits réservés

Pour la 10e année consécutive, l'Institut National du Cancer (INCa), en partenariat avec le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits de la Femme, l'Assurance maladie (CNAMTS), la Mutualité Sociale Agricole (MSA) et le Régime Social des Indépendants (RSI), lance Octobre Rose le mois national de mobilisation auquel s'associe le Département.

Depuis 2006, le Département participe aux dépistages organisés mis en oeuvre par l'APREMAS (Association de Prévention des Maladies Cancéreuses). Notre collectivité s'implique aussi dans l'amélioration de la qualité des soins en finançant des équipements particulièrement innovants dans le cadre des appels à projets santé. Autant d'actions visant à offrir aux habitants des Alpes-Maritimes l'excellence en matière de santé.

Dix ans de généralisation du programme de dépistage organisé au niveau national

Depuis sa généralisation en 2004, le programme de dépistage organisé du cancer du sein a connu  plusieurs évolutions qui ont permis d’améliorer sa qualité, son accessibilité et son efficacité. Le taux de participation à ce dépistage est passé de 40 % en 2004 à 52 % en 2012. A cette participation, il convient d’ajouter environ 10 % de femmes qui réalisent des mammographies de dépistage dans le cadre d’une démarche individuelle. La mortalité par cancer du sein en France a ainsi diminué de 1,5 % par an entre 2005 et 2012. Les travaux scientifiques internationaux récents indiquent qu’entre 15 et 21 % de réduction de la mortalité est due au programme de dépistage organisé.Une prise en charge thérapeutique du cancer qui sein qui évolue.

(Sources : Dossier de Presse 2014 « Octobre Rose, Mois de mobilisation contre le cancer du sein » - INCa)

Les chiffres clés

  • 1
    Le cancer du sein est le premier cancer et la première cause de décès par cancer chez la femme.
  • 18
    C’est le nombre de cancers du sein découverts en 2013, dans notre département, grâce à la seconde lecture proposée dans le cadre du dépistage organisé.
  • 53
    En France, plus d’une femme sur deux a participé au dépistage organisé du sein en 2012 (53 %). Entre 2012 et 2013, le taux de participation au dépistage sur le département des Alpes-Maritimes s’est élevé à 42,9 %.
  • 90
    Détecté à un stade précoce, le cancer du sein peut être guéri dans plus de 90 % des cas.
  • 2004
    C’est l’année de généralisation du dépistage organisé au niveau national pour l’ensemble des départements français (hormis la Guyane), contre 57 départements en 2003 et 33 en 2001.
  • 150 000
    Près de 150 000 cancers du sein ont été détectés par le programme de dépistage depuis 10 ans en France. De 12 500 cancers dépistés en 2004, le chiffre n’a cessé de progresser et dépasse désormais les 16 000 détectés dans l’année.
  • 22 millions
    C’est, en France, le chiffre de dépistages par mammographie qui ont été réalisés dans le cadre du dépistage organisé depuis sa généralisation, soit de l’ordre de 2,45 millions par an. Les femmes de 50 à 74 ans concernées par ce dépistage sont 4,75 millions à être invitées tous les ans dans notre pays.

(Sources : Dossier de Presse 2014 « Octobre Rose, Mois de mobilisation contre le cancer du sein » - INCa)

Le dépistage organisé mode d'emploi

Simple et égalitaire
Tous les deux ans, les femmes de 50 à 74 ans, sans symptôme apparent ni facteur de risque particulier, sont invitées par courrier à réaliser une mammographie ainsi qu’un examen clinique des seins.

Gage de qualité et de sécurité
Les installations de mammographie sont soumises à des normes strictes et sont contrôlées obligatoirement tous les 6 mois. Le dépistage organisé inclut une deuxième lecture par des radiologues différents de toutes les mammographies jugées normales lors de la première lecture. Cette seconde lecture permet de repérer environ 9 % des cancers détectés dans le cadre du dispositif.

Dans le département des Alpes-Maritimes, 103 cancers ont été découverts lors de la seconde lecture entre 2008 et 2014

En détectant un cancer plus tôt, le dépistage augmente les chances de guérison et permet des soins moins lourds.

Prise en charge
L’examen clinique et la mammographie sont pris en charge à 100 % par votre caisse d’assurance maladie, sans avance de frais. Si des examens complémentaires vous sont proposés par votre radiologue, ils sont pris en charge dans les conditions habituelles de remboursement.

(Sources : Dossier de Presse 2013 « Octobre Rose, Mois de mobilisation contre le cancer du sein » - INCa)

Lire la brochure d'information complète sur le dépistage organisé du cancer du sein