Diffusion du film « Des hommes et des dieux » à la salle Laure Ecard

Jeune | En famille | En situation de handicap | Senior | Salle Laure Ecard | Culture | Loisirs | Sortir

Mis en ligne le

Vendredi 1er avril 2016 dans le cadre du 20ème anniversaire de l'enlèvement des moines de Tibhirine

Image en taille réelle, .JPG 0.9Mo fenêtre modale Projection du film "Des hommes et des dieux" en présence de Mme Marie-Thérèse Chessel, mère du Père Blanc Christian Chessel © Département06

Vendredi 1er avril 2016 à la salle Laure Ecard à Nice, le film « Des hommes et des dieux » a été projeté dans le cadre du 20ème anniversaire de l'enlèvement des moines de Tibhirine.

Ce film, réalisé par Xavier Beauvois, relate la vie de huit moines trappistes, rattachés au monastère de Tibhirine dans les hauteurs de l’Atlas algérien. Ce sont les années 1990, période de la guerre civile qui oppose le gouvernement algérien aux groupes islamistes. La communauté cistercienne-trappiste vit en parfaite symbiose avec les musulmans de la région et au rythme de sa spiritualité : contemplation, chants liturgiques, prière commune, moments de silence et travail manuel la terre notamment, jusqu’au jour où un groupe de terroristes vient semer la terreur dans la région en massacrant une équipe de travailleurs croates. En dépit des menaces grandissantes, le Frère Christian refusera au nom de la communauté entière la protection de l’Armée algérienne. Face à la décision de rester, d’affronter le danger palpable et imminent de la mort en continuant d’accomplir sa mission, ou bien de partir, c’est le cheminement spirituel de chaque frère -en tant qu’individu d’une part mais surtout en tant que membre d’une communauté religieuse d’autre part– qu’il sera donné de suivre tout au long du film.

Ce long-métrage s’inspire librement de la vie des sept moines de Tibhirine, assassinés en 1996 en Algérie. Il reçut 7 prix dont 2 César, celui du Meilleur film français de l'année et du Meilleur acteur dans un second rôle pour Michael Lonsdale, ainsi que le Grand Prix du festival de Cannes 2010.

La projection a eu lieu en présence de Mme Marie-Thérèse Chessel, mère du Père Blanc Christian Chessel, assassiné en 1994 à Tizi Ouzou en Kabylie en Algérie, et de M. Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes. Christian Chessel fait partie, avec les moines de Tibhirine, des dix-neuf martyrs de l'Église catholique algérienne entre 1994 et 1996.