Exposition « Cendre et lumière » de Minjung KIM

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Musée des Arts asiatiques | Culture | Loisirs | Tourisme | Sortir

Mis en ligne le

Du 26 février au 3 septembre 2017 au musée départemental des Arts asiatiques à Nice

Image en taille réelle, .JPG 1.5Mo fenêtre modale Affiche de l'exposition « Cendre et lumière » de Minjung KIM © DR

Dans une région où se sont épanouis tant de talents représentatifs de l’art contemporain, la place du musée des Arts asiatiques est singulière et sans équivalent.

Fenêtre largement ouverte sur l’horizon, pont entre l’Orient et l’Occident, le musée a pour vocation d’éveiller la curiosité, d’inciter à une rêverie nourrie d’inattendu, d’un soupçon d’exotisme et d’une vraie curiosité pour ce qui est autre et ailleurs.

Tradition et modernité s’y rencontrent et les nombreuses expositions qui y sont  présentées ont permis au public azuréen de découvrir et d’apprécier le dynamisme créatif d’artistes de très haut niveau venus d’Asie.  
 
Dans cette perspective d’ouverture à l’art contemporain, accueillir en 2017 les œuvres de Minjung Kim est une chance extraordinaire.

Avec l’exposition  « Cendre et lumière », l’artiste nous offre un travail créatif et original,  réalisé  en superposant les couches de papier traditionnel coréen, le hanji, qu’elle plie, colle et orne de motifs répétitifs, non pas au pinceau mais en brûlant les feuillets à l’aide d’un bâtonnet d’encens ou d’une bougie.

Ce long travail de patience, dans la répétition des gestes qu’il impose, plonge l’artiste dans un état méditatif propice à la création.

Minjung Kim fait resurgir alors les sensations ressenties dans sa pratique de la calligraphie, les enseignements artistiques et philosophiques de ses premières années en Corée, qu’elle mêle aux découvertes plus récentes des courants artistiques européens.

De cet état naissent des œuvres singulières, délicates, éthérées, marquées pourtant d’une force étonnante.

Du 26 février au 3 septembre 2017, c’est une découverte inattendue qui accueillera le visiteur à la rotonde du musée des Arts asiatiques.

Entrée libre.