Faciliter l'accès au logement pour les personnes en situation de handicap

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Logement | Solidarité – Social

Mis en ligne le

Le Département, Côte d’Azur Habitat, la Mutualité Française PACA et l’Association des Paralysés de France signent le « protocole de gestion coordonnée des demandes de logement des personnes handicapées »

Image en taille réelle, .JPG 1.0Mo fenêtre modale Signature du « protocole de gestion coordonnée des demandes de logement des personnes handicapées » © Département06

L’accès au logement constitue l’un des leviers majeurs d’insertion sociale des personnes handicapées.

Trouver un logement, pouvoir en changer lorsqu’il est inadapté ou inaccessible, forment en effet de véritables préoccupations : le logement représente à la fois un élément de bien-vivre, un instrument de cohésion avec les proches, un facteur d’inclusion dans la vie d’un quartier…

C’est ainsi qu’est né le dispositif « Handicap logement », prévoyant de recenser les besoins des personnes en recherche de logement adapté ou accessible, et ce quel que soit leur handicap, et de les faire connaître aux partenaires du logement.

Pour aller encore plus loin dans l’adéquation entre l’offre et la demande de logements pour les personnes handicapées, Eric Ciotti, Président du Département des Alpes-Maritimes, a signé lundi 23 février 2017 le « protocole de gestion coordonnée des demandes de logement des personnes handicapées » unissant le Département des Alpes-Maritimes, Côte d’Azur Habitat, la Mutualité Française PACA et l’Association des Paralysés de France.

Ce dernier permettra d’enrichir et affiner les besoins précis des usagers en situation de handicap en créant une cellule ressources départementale handicap/logement mettant en commun les demandes de logements par secteurs géographiques, en permettant les échanges de logements adaptés/accessibles, en améliorant la transmission de l’information, en favorisant les rencontres entre bailleurs sociaux et organismes réservataires, en communiquant systématiquement les résultats d’attribution, en accompagnant les usagers après leur entrée dans le logement et finalement, en adoptant un « réflexe handicap » dans tous les projets de construction et de réhabilitation, en vue d’augmenter le nombre de logements attribués aux personnes handicapées.