Fixer et franchir la frontière : Alpes-Maritimes 1760-1947

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Archives départementales | Patrimoine | Culture | Loisirs

Mis en ligne le

Une exposition proposée du 31 octobre 2016 au 31 mars 2017

Image en taille réelle, .JPG 1.3Mo fenêtre modale Pont-Saint-Marie, Menton, 1910 (58 Fi 64).

L’exposition « Fixer et franchir la frontière: Alpes-Maritimes 1760-1947 » présentée par les Archives départementales propose de découvrir deux siècles d’histoire des frontières qui ont contribué à forger le territoire maralpin et les hommes qui l’habitent. Depuis le XVIIIe siècle, les Alpes-Maritimes actuelles ont connu trois déplacements notables de la frontière interétatique sur les Alpes. En 1760, sont fixées les frontières naturelles entre les États sardes, dont le comté de Nice, et le royaume de France. Un siècle plus tard, le second traité de Turin du 24 mars 1860 entérine la réunion du comté de Nice à la France. Enfin, au sortir de la Deuxième Guerre mondiale, en 1947, le traité de Paris ouvre la voie au rattachement à la France des communes de Tende et La Brigue, des hautes terres de Tinée et de Vésubie, de Piène et Libre.

Fixer la frontière, l’administrer et la franchir, voici les trois thématiques de l’exposition qui permettent d'appréhender l’histoire frontalière, des négociations diplomatiques des États au vécu quotidien des hommes. Des actes diplomatiques majeurs de l’histoire de l’Europe, prêtés par le ministère des Affaires étrangères, sont présentés, comme le traité de Turin du 24 mars 1760 et la convention de délimitation territoriale du 16 mars 1861.

Entrée gratuite, du lundi au vendredi, de 8 h 45 à 16 h 45 au bâtiment des archives départementales

Informations pratiques...