Inauguration des travaux de restauration de la chapelle Saint-Sauveur

Senior | Patrimoine | Jeune | En visite dans le 06 | En situation de handicap | En famille | En activité | Culture

Mis en ligne le

Un nouveau visage pour cet édifice historique et spirituel classé monument historique en 1886

Image en taille réelle, .JPG 501Ko (fenêtre modale) Ile Saint-Honorat - Inauguration des travaux de restauration de la chapelle Saint-Sauveur © Département06

Située sur l’île de Lérins, la chapelle Saint-Sauveur arbore un nouveau visage grâce au Département des Alpes-Maritimes. Son architecture originale témoigne de l’histoire de la Chrétienté et des origines de la vie monastique en Europe.

Les programmes de fouilles soutenus par le Département des Alpes-Maritimes et le CEPAM (Cultures – Environnements. Préhistoire, Antiquité, Moyen Âge), laboratoire de recherche commun à l’Université Nice Sophia Antipolis et au centre national de recherche scientifique, ont permis de découvrir les restes d’un édifice antérieur et de retracer la reconstruction de la bâtisse actuelle, entre un oratoire et une annexe liés au mode de vie érémitique (Ve siècle), un oratoire et des annexes liés à des commémorations funéraires (fin du Ve siècle et début du VIe), une occupation profane sans doute liée au départ de la communauté monastique (VIIIe siècle) et une reconstruction à l’occasion de la réinstallation de la communauté monastique (fin du VIIIe siècle et début du IXe).

La restauration de ce site historique visant à le sécuriser, le rénover et le mettre en valeur est apparue comme la continuité de ce travail, en conformité avec la volonté de la communauté monastique.

Une rénovation a également été entreprise au niveau de la tour fortifiée (monument historique) bâtie sur l’île Saint Honorat pour résister aux invasions nombreuses au cours du Xe siècle.

Dans l'ouvrage « entre ciel, mer et terres,  l’île monastique de Lerins » réalisé par l’abbaye de Lérins, le CEPAM sur proposition du Département, plusieurs champs d’investigation se croisent : l’archéologie qui permet de revisiter l’occupation qui précède le monastère (chapelle Saint-Sauveur) ; les archives médiévales avec la constitution du cartulaire et les textes hagiographiques ; l’exploitation inédite des sources modernes et contemporaines (XVIe-XVIIIe siècles) pour mieux comprendre l’organisation du monastère. Ce livre de 272 pages est illustré de 119 photographies et doté de cartes inédites (notamment le patrimoine de l’abbaye en Provence et en Ligurie au XIIe siècle). Ouvrage disponible en librairie.

Afin d'apporter un éclairage inédit sur le riche passé de Saint-Honorat, le fonds ancien de l’abbaye sur lequel s’appuie la publication, l’un des plus prestigieux fonds conservé aux Archives départementales des Alpes-Maritimes, sera entièrement accessible aux chercheurs à la fin de l’année 2019.

Par ailleurs, les Archives départementales préparent une exposition sur l’abbaye de Lérins qui sera accessible gratuitement à partir d'octobre 2018.

Autant d'actions pour le Département et ses partenaires, pour que les îles de Lérins, conjugaison d’un espace culturel et historique inestimable et d’un site naturel unique, continuent de nous offrir leur beauté, leur mystère et leur mémoire.