Intempéries : le Département engagé auprès des communes sinistrées

Mis en ligne le

Le 16 octobre 2015, Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes, a tenu une conférence de presse, entouré de l’ensemble des maires des communes sinistrées.

Image en taille réelle, .JPG 449Ko fenêtre modale © Département06

Le Département, engagé auprès des communes sinistrées

Les dégâts sont considérables et les premières estimations s’évaluent de 550 à 650 M€ : elles seront sans doute réévaluées à 1 Md€.

L’Assemblée départementale du 6 octobre a voté une première enveloppe de 10 M€ d’aides en faveur des particuliers, des collectivités et des entreprises.

Aide aux particuliers : 2118 familles ont été aidées et 385 650€ ont été versés en secours d’urgence, soit 1 M€ d’aide totale.

Aides aux communes sinistrées : une première enveloppe de 100 000 € sera dégagée pour chaque commune sinistrée, pour les dossiers instruits, lors de la commission permanente du Département des Alpes-Maritimes le 19 octobre.

Le Département a appelé les communes à transmettre les évaluations de leurs dégâts propres pour leur apporter un soutien. Si la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle a été accordée à 14 communes dès le 6 octobre, 14 autres demandent elles-aussi la reconnaissance de catastrophe naturelle.

Aides aux entreprises : 1 800 entreprises ont été touchées dont 350 entreprises artisanales et 400 entreprises du commerce et des services sinistrées. Le Fonds d’aide en faveur des entreprises sinistrées doté de 1 M€ sera géré en partenariat avec les Chambres consulaires pour allouer des aides remboursables jusqu’à 4 000 €. Le Comité local et le Comité d’attribution se réuniront dès le 21 octobre.

Durant la conférence de presse, il a été demandé à ce que les différentes collectivités bénéficient :

  • pour les entreprises, d'un moratoire fiscal et social le temps qu'elles se reconstruisent ;
  • pour les collectivités, d’une exonération pendant au moins un an de la baisse de DGF ou des prélèvements au titre de la péréquation : la solidarité doit jouer dans les 2 sens.

Prévention des inondations : des solutions avancées

Il a été réclamé de pouvoir déroger aux contraintes environnementales pour débuter ou finaliser les travaux de protection lorsque la sécurité des populations est menacée.

Il a été, également, rappelé que le département est couvert par 6 Programmes d’Actions pour la Prévention des Inondations (PAPI). Le Département a investi 31,6 M€ (20% du total). Il a été demandé à l’État d’organiser un retour d’expérience et de réfléchir à l’adaptation des Programmes d’Actions pour la Prévention des Inondations (PAPI).

En ce qui concerne l’information des citoyens, un système d'alerte doit être imaginé pour que la population sache répondre aux différents risques naturels.

Enfin, les élus sont favorables à la mise en place d’une structure du type Établissement public territorial de Bassin afin de prendre en charge à l’échelle du Département l’ensemble des actions relatives à la prévention des inondations.