Journée de lutte contre les violences faites aux femmes

En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | Sécurité | Solidarité – Social

Mis en ligne le

Lundi 24 novembre 2014, rencontre avec les assistantes sociales affectées au sein des commissariats et gendarmeries

Image en taille réelle, .JPG 1.2Mo fenêtre modale Assistante sociale © Thinckstock

Lundi 24 novembre 2014, à l'occasion d'une visite au commissariat des Moulins à Nice organisée à la veille de la Journée de lutte contre les violences faites aux femmes, les assistantes sociales du Département affectées au sein des commissariats et gendarmeries apportent leur témoignage sur l'action qu'elles mènent au quotidien auprès des femmes en difficulté.

Le service social du Département, la Police et la gendarmerie nationales, travaillent main dans la main
Les victimes rencontrées par les services de police et de gendarmerie sont souvent confrontées à des difficultés sociales lourdes, qui justifient une prise en charge complémentaire via le service de l’action sociale départementale.

L’affectation d’assistantes sociales en commissariat de police et en gendarmerie relève de la volonté du Département des Alpes-Maritimes d’apporter une réponse sociale de proximité auprès des victimes, de leur proposer un soutien et un accompagnement.

L’accueil des victimes par l’assistante sociale est complémentaire de l’intervention policière.

4 assistantes sociales du Département, en poste dans 3 commissariats et dans 1 gendarmerie
En 2006, des conventions d’installation de 4 assistantes sociales du Département auprès de la direction départementale de la sécurité publique au sein des commissariats de Saint-Augustin, Nice l’Ariane, Cannes et auprès des groupements de gendarmerie ont été signées.

Elles poursuivent 5 objectifs : offrir aux victimes en situation de détresse un accueil et une écoute attentive, évaluer la nature des difficultés sociales pour apporter rapidement des solutions, faciliter l’accès de la victime aux institutions et services de droit commun, et réaliser une intervention de travail social en temps réel.

Une action de terrain concrète, au service des femmes en difficultés
En 2013, 820 victimes ont été accueillies par les assistantes sociales. 65 % d’entres-elles sont des femmes en détresse humaine et sociale, touchées principalement par des conflits familiaux, des violences conjugales, ou encore des situations d’enfants en danger.

Violences faites aux femmes, la loi vous protège... Appelez Violence Femmes Info au 3919 (appel anonyme et gratuit).

Plus d'infos