Lancement de la marque touristique « Côte d’Azur France »

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Tourisme

Mis en ligne le

Le Département des Alpes-Maritimes mobilisé autour des professionnels du tourisme azuréen

Image en taille réelle, .JPG 743Ko fenêtre modale 2e édition des Rencontres départementales du Tourisme © Département06

C'est jeudi 1er décembre 2016 à Mandelieu-La Napoule qu'ont été organisées les deuxièmes Rencontres départementales du Tourisme.

Cette initiative du Département des Alpes-Maritimes et du Comité Régional du Tourisme Côte d’Azur, née en 2015, vise à réunir l’ensemble des acteurs du tourisme azuréen et permettre des échanges fructueux sur l’avenir de notre destination.

Cette 2e édition intervient dans un contexte particulier, à un moment où le monde du tourisme azuréen traverse une période sensible, marquée par les conséquences de l’attentat perpétré à Nice le 14 juillet 2016.

La crainte suscitée par cette tragédie a porté un coup réel à l’activité touristique du département, avec, selon l’INSEE, une baisse de fréquentation estimée à environ 400 000 séjours de touristes sur la saison estivale 2016 (- 6 %), générant un manque à gagner de l’ordre de 400 à 500 millions d’euros.

L’enjeu est de taille : la Côte d’Azur accueille près de 11 millions de touristes par an, générant 5 milliards d’euros de dépenses. 150 000 emplois dépendent du tourisme dans notre département. C’est dire l’absolue nécessité que se mobiliser pour préserver ce secteur d’une récession durable, qui serait catastrophique pour notre économie.

1.    Le Département mobilisé aux côtés des professionnels du tourisme azuréen

Plus d’1 million d’euros ont été débloqués par notre collectivité, dans le cadre du Plan de relance financé par la vente des parts détenues par le Département dans la société des Aéroports de la Côte d’Azur, à la fois pour :

Soutenir financièrement les professionnels niçois impactés par l’attentat
500 000 € ont été votés par le Département, pour leur venir en aide, en lien avec  la ville de Nice, la Métropole, la Région et la CCI.

Garantir le maintient des grands évènements azuréens
Les grands évènements sportifs et culturels font partie de l’ADN touristique de la Côte d’Azur. Ils boostent la fréquentation, génèrent de la dépense et contribue à la notoriété de notre destination.

Au-delà, il est particulièrement important pour notre pays, pour notre territoire, pour notre économie de montrer que nous sommes en mesure d’adapter nos organisations et de pouvoir maintenir un événement majeur dans des conditions de sécurité renforcées.

Le Département s’est ainsi fortement engagé pour permettre au marathon Nice-Cannes de se tenir le 13 novembre dernier. Ce soutien s’est traduit  par la mobilisation de moyens matériels importants du Département et d’un complément de financement apporté à l’organisateur.

Au-delà de cet événement majeur, le Département a décidé d’augmenter son soutien financier aux organisateurs d’évènements et aux communes pour assurer la sécurité des manifestations sportives ou culturelles prévues.

Défendre et promouvoir la destination Côte d’Azur, à travers un vaste plan de relance de la destination orchestré par le CRT d’Azur
Dès le 26 juillet, le CRT Côte d’Azur, dont le Département est le principal financeur (2,65 M€ en 2016 soit 66 % du budget), a constitué une cellule de crise Tourisme Côte d’Azur fédérant l’ensemble des acteurs concernés pour déployer une stratégie de promotion de notre territoire à destination des professionnels, des touristes, des habitants et des grands relais d’opinion (médias, célébrités, réseaux…).

Cette initiative a débouché sur un plan de communication mobilisant un budget d’1 million d’euros, financé pour moitié par le Département (500 000 €), par la Région (20 % - 200 000 €), par la CCI Nice Côte d’Azur (5 % - 50 000 €), et par l’État via Atout France.

L’objectif de cette initiative était de rassurer la clientèle touristique, promouvoir une image positive de la marque internationale Côte d’Azur, et montrer que le drame du 14 juillet 2016 n’a en rien entamé les atouts d’un territoire qui depuis toujours fait rêver le monde entier.

Cette campagne porte ses fruits : pour les mois d’automne-hiver à venir, les taux de réservation hôteliers à fin octobre laissaient espérer un niveau de fréquentation comparable voire supérieur à l’an dernier, avec une avance de 1.4 point d’occupation, soit + 8 %, par rapport à l’hiver 2015-2016.

2.    Une campagne de promotion renforcée à partir de 2017

Une première étape décisive a été franchie le 17 novembre dernier avec la signature à Paris d’un contrat de destination entre l’État et le CRT Côte d’Azur.

Le soutien de poids avec Atout France
Ce contrat permet d’obtenir le soutien d’Atout France, l’agence nationale de promotion touristique, qui a des représentants dans le monde entier et va largement amplifier les actions entreprises de promotion grâce à son réseau d’ambassades.

Un soutien financier renforcé
Il permet également de bénéficier d’un soutien financier d’1 million d’euros de l’État, soit un doublement du budget initial du plan de relance touristique avec l’objectif de muscler la campagne à l’étranger.

Création d’une marque touristique
Autre étape importante, le lancement d’une nouvelle stratégie de marque (« Côte d’Azur France ») qui va permettre d’optimiser la visibilité de notre destination et séduire de nouvelles clientèles nationales et internationales.

A travers ces trois nouveaux leviers, l’objectif est de gagner 500 000 séjours supplémentaires d’ici 2020.

Logo de la marque Côte d'Azur France - Image en taille réelle, .JPG 195Ko (fenêtre modale)|© DR