Le canton de Roquebillière endeuillé

Mis en ligne le

 

« Une page de l’histoire du canton de Roquebillière se tourne aujourd’hui avec la disparition de Pierre Guigonis qui en fut longtemps une personnalité marquante.


Pierre Guigonis a consacré une très grande partie de son temps à la gestion communale et départementale, tout en poursuivant ses activités de médecin.


C'était un homme de coeur, dont la notoriété fut tissée pendant de longues années, nuit et jour, par les contacts humains du bon docteur aimé et estimé, de l'élu cantonal et du maire confondus dans une même compétence et une même bonté.


Élu au Département en 1973, il a bénéficié de la confiance des électeurs jusqu’en 1998, pendant 25 ans sans interruption. Parallèlement, il avait souhaité se rapprocher davantage de ses concitoyens en assumant la gestion de la commune de Roquebillière.


Cette proximité avec la population a renforcé encore les relations affectives et spontanées qui s’étaient déjà établies avec les habitants de la commune, habitués à s’adresser à leur conseiller général pour tous les problèmes de leur vie quotidienne.


Vice-président du Département, il a montré à plusieurs reprises la fermeté de ses convictions, son indépendance d’esprit, mais surtout une fidélité et un sens de l’amitié particulièrement appréciés par ses collègues.


Volontaire et courageux, il a défendu avec un bel acharnement les projets de développement de la vallée de la Vésubie.


Il a souhaité faire de Roquebillière une commune qui bouge et qui vit au rythme de sa jeunesse avec la présence du collège Jean Salines et des jeunes élèves qui viennent de toute la vallée de la Vésubie.


Il a oeuvré pour faire revivre la station thermale de Berthemont qui, après une période faste favorisée par les séjours en montagne pendant l’été dans la « Suisse niçoise », avait progressivement disparu.


Grâce à son action déterminante, prolongée par ses successeurs, Berthemont reste aujourd’hui l’unique station thermale des Alpes-Maritimes et constitue un atout majeur au service du développement touristique et économique de Roquebillière et de la vallée de la Vésubie.


En sa qualité de Président de l’Association départementale d’économie montagnarde, de l’Association des Logis de France, il a mis au premier rang de ses préoccupations la défense des intérêts de notre haut pays et la promotion touristique de notre département.


Je tiens à présenter mes condoléances attristées à son épouse, à ses enfants, ses proches et à ses nombreux amis du canton de Roquebillière. »


Eric Ciotti
Député
Président du Département des Alpes-Maritimes