Le Département inaugure son premier parc maritime !

Tourisme | Senior | Parcs naturels départementaux | Loisirs | Jeune | GREEN Deal | Environnement | En visite dans le 06 | En situation de handicap | En famille | En activité

Mis en ligne le

Une aire marine protégée de 353 hectares, symbole du GREEN Deal départemental

Image en taille réelle, .JPG 656Ko (fenêtre modale) Inauguration du parc maritime départemental Estérel-Théoule © Département06

Le Département des Alpes-Maritimes inaugure son premier parc maritime !

C'est avec l'ambition de faire des Alpes-Maritimes un territoire de référence dans le domaine du développement durable que le Département des Alpes-Maritimes a souhaité créer une aire marine protégée attribuée au Conservatoire du littoral et implantée au droit de la commune de Théoule-sur-Mer. 

Une initiative qui s’inscrit pleinement dans le GREEN Deal, plan départemental de transition écologique, qui constitue avec le SMART Deal, un plan de transition numérique, l'autre pilier de la politique impulsée par Charles Ange Ginésy, Président du Département.

Premier parc maritime du département, ce site de 353 hectares s'étend de la plage du Maurin (à la sortie du port de la Rague) jusqu’à la pointe Notre-Dame, limite du département, jusqu’à une profondeur sous-marine de -45 mètres, en continuité des parcs naturels départementaux de l’Estérel et de la Pointe de l’Aiguille, dans une logique terre-mer. Il est cogéré par le Département, en charge de la coordination des actions, la Communauté d’Agglomération Cannes Lérins, et la commune de Théoule-sur-Mer, en lien avec les services de l’État et la Prud’homie de pêche de Cannes. Il a été inauguré jeudi 24 mai 2018.

Des paysages sous-marins d’une grande diversité à protéger

Les objectifs sont multiples :

  • Garantir la préservation de la biodiversité et des habitats
    • Le site présente des paysages sous-marins d’une grande richesse et diversité qu’il est indispensable de protéger. Il abrite notamment des herbiers de posidonie (plante à fleurs et espèce protégée) et des roches coralligènes, abris et sources de nourriture pour des espèces animales et végétales.
  • Gérer les usages et les activités
    • Il s’agit de limiter les impacts sur le milieu, sans pour autant « sanctuariser » le site en soutenant les activités de pêche professionnelle locale et le développement d’une pêche durable, en conduisant une réflexion sur l’organisation des mouillages en fonction de la taille des bateaux, en mettant en place des dispositifs d’amarrage fixes pour la plongée sous-marine.
  • Favoriser l’accueil et la sensibilisation du public à l’environnement
    • Cela pourra notamment consister à aménager des points d’accès au site via des panneaux de signalisation et d’information, à mener des actions de sensibilisation autour du monde marin à l’attention des scolaires, à sensibiliser les usagers aux bonnes pratiques en mer.

À travers cette opération et les différentes actions qu'il mène depuis plusieurs années, telles que la gestion de 4 zones marines protégées ou encore la surveillance aérienne estivale de la bande côtière, le Département poursuit son engagement en faveur du développement durable et notamment du patrimoine marin.