Le Département s’engage pour prévenir et gérer le risque d’inondation

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Aménagement du territoire | Environnement | Sécurité

Mis en ligne le

Confortement de la digue de Saint-Laurent-du-Var pour assurer la sécurité des habitants et des infrastructures

Image en taille réelle, .JPG 1.1Mo fenêtre modale Le 9 septembre 2016, Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes, visite les travaux de confortement de la digue de Saint-Laurent-du-Var © Département06

Prévenir et gérer  le risque d’inondation

Propriétaire du fleuve Var depuis le 15 mars 2013 (jusqu’alors à la charge de l’État), le Département s’emploie à prévenir le risque d’inondation, notamment à travers les PAPI (Programmes d’Actions de Prévention des Inondations) Var 1 (signé le 24 juillet 2009) et 2 (signé le 28 octobre 2013) qui concernent un périmètre de 16 communes (Bonson, Le Broc, Carros, Castagniers, Colomars, Gattières, La Gaude, Gilette, Levens, Nice, La-Roquette-sur-Var, Saint-Blaise, Saint-Jeannet, Saint-Laurent-du-Var, Saint-Martin-du-Var et Utelle).

La basse vallée du Var constitue l’articulation principale des Alpes-Maritimes, l’axe vers lequel convergent la plupart des vallées du moyen et du haut pays. Elle rassemble 116 000 habitants, des zones d’activités commerciales et industrielles, des exploitations agricoles, et un projet d’aménagement majeur, l’OIN (Opération d'Intérêt National) Éco-vallée. Ce territoire stratégique peut être soumis aux inondations, comme l’avait démontré le terrible épisode de novembre 1994, touchant le Centre administratif, le Marché d’intérêt national, le quartier de la Californie et l’aéroport, et causant la destruction de nombreuses maisons, ponts et routes.

En juillet, le Département a annoncé la création prochaine d’un Établissement public territorial de bassin (EPTB), à compter du 1er janvier 2017, pour prévenir le risque d’inondations au plus près des enjeux de notre territoire. Cette démarche volontariste, parmi les premières en France s’inscrit dans le prolongement de l’action du Conseil départemental en la matière.

Confortement de la digue de Saint-Laurent-du-Var

Le confortement de la digue de Saint-Laurent-du-Var, programmé aux PAPI 1 et 2 s’inscrit dans la complémentarité du système d’endiguement rive droite/rive gauche, destiné à protéger le secteur Nice/Saint-Laurent-du-Var.

En rive gauche, la rehausse de la digue de l’A8 (sous maîtrise d’ouvrage Escota) et le confortement de la digue MIN-CADAM (sous maîtrise d’ouvrage départementale) ont été réceptionnés en 2010.

À présent, il s’agit en rive droite de renforcer la digue artificielle de Saint-Laurent-du-Var, en cohérence avec la rive opposée.

Le linéaire de digue prévu s’étend sur 1,6 km. La population concernée s’élève à 2 000 habitants, dont 1 600 sont exposés au risque d’inondation pour la crue centennale sur le secteur du centre-ville (entre le collège et le stade). Outre la population, ce sont aussi des activités artisanales, des infrastructures sportives et culturelles et des centres (mairie, police) qui seront mieux protégés.

Préalablement aux travaux de confortement de la digue, la zone de chantier a du faire l’objet d’une opération de déboisement et de débroussaillement effectuée entre février et mars derniers par le service FORCE 06 (Force Opérationnelle Risques Catastrophes Environnement des Alpes-Maritimes).

Protéger la population et les activités est une préoccupation constante du Département, c’est pourquoi il continuera à œuvrer sans relâche pour améliorer la sécurité des cours d’eau, et notamment du Var.