Le programme Printemps 2017 de la salle Laure Ecard est en ligne

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Divertissement | Salle Laure Ecard | Culture | Loisirs | Sortir

Mis en ligne le

Une programmation toujours plus riche, plus éclectique et plus audacieuse

Image en taille réelle, .JPG 0.9Mo fenêtre modale Salle Laure Ecard - Programmation printemps 2017 © DR

De saison en saison, la programmation de la salle Laure Ecard s’impose comme l’une des plus riches et des plus éclectiques de Nice.

Pour répondre aux goûts et aux attentes de tous les publics qui lui sont fidèles, elle combine avec ingéniosité rendez-vous de spectacle vivant, conférences et expositions.

Plusieurs concerts à l’affiche ce trimestre nous ramènent au bon temps des sixties, du « Good time » et des années 80 à travers des hommages au génie de la Soul et du Rythm’n Blues Ray Charles et à « la Queen » Whitney Houston.

Cinéma et théâtre ne sont pas oubliés, le compositeur de musique de films Joseph Kosma revivant sous nos yeux dans un documentaire remarquable et, dans un registre plus local, l’identité niçoise formant le cadre d’une comédie interprétée par Lou Rodou Nissart « La Mandragoura ».

Nombre des conférences proposées mettent également en valeur notre patrimoine régional et nous transportent sur le sentier planétaire de Valberg, à Verdun dans les pas d’un Nissart entraîné dans l’horreur de la Grande Guerre, ou encore au coeur de Nice, par la magie d’un concert photographique au concept inédit.

Et puisque le Département porte, du 1er avril au 1er mai, le premier Festival des Jardins de la Côte d’Azur, la salle Laure Ecard en sera partie prenante avec l’exposition « Les Jardins remarquables des Alpes-Maritimes, trésors de la Riviera » présentant dix-huit de ces bijoux de verdure et grâce à l’expertise de Marc Bottin, biologiste-botaniste, sur les palmiers, ces « princes du monde végétal » qui ont contribué à donner à la Côte d’Azur son identité exotique.

Printemps et foisonnement riment magnifiquement dans les trois prochains mois à la salle Laure Ecard.