"Les Alpes de la Méditerranée" en lice au patrimoine de l'UNESCO

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Environnement | Tourisme

Mis en ligne le

Un projet transfrontalier candidat au plus haut niveau de reconnaissance internationale

Image en taille réelle, .JPG 1.1Mo fenêtre modale Parc national du Mercantour © Département06

Jusqu’alors, le Parc national du Mercantour avait son territoire inclus dans la candidature française UNESCO « Les Alpes de la Méditerranée » et côté italien, les partenaires étaient le Parco naturale Alpi Marittime, le Parco naturale del Marguareis, le Parco delle Alpi Liguri, les aires Natura 2 000 gérées par la Provincia di Imperia et l’area Protetta Regionale Hanbury.

À la dernière réunion du 26 mars dernier à Paris, en présence de représentants du Ministère de l’Environnement, les membres français de l’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) ont donné leur accord pour que la candidature UNESCO, côté français, s’étende jusqu’à la mer, comme leurs homologues italiens.

Ainsi, ce sont 16 nouvelles communes, issues de zones collinaires et littorales de l’est du département des Alpes-Maritimes, qui viennent s’ajouter aux 28 déjà proposées par le Parc national du Mercantour, pour être en lice, côté français, à ce projet transfrontalier proposé dans la catégorie « les Biens naturels » pour le patrimoine mondial de l’UNESCO.

Cet espace transfrontalier « Les Alpes de la méditerranée », candidat au plus haut niveau de reconnaissance internationale, s’appuie sur une histoire géologique unique et une biodiversité exceptionnelle.