Les enfants au coeur du Département

Solidarité – Social | Santé

Mis en ligne le

«  Rien n’est plus important que de bâtir un monde dans lequel tous nos enfants auront la possibilité de réaliser pleinement leur potentiel et de grandir en bonne santé, dans la paix et dans la dignité » Kofi A.Annan, secrétaire général des Nations Unies.

 

Chaque année, la journée du 20 novembre est consacrée à « la défense et la promotion des droits des enfants »  : droit d’être éduqué, soigné et protégé quel que soit l’endroit  du monde où l’enfant naît. Ces principes fondamentaux sont inscrits dans la convention internationale des droits de l’enfant du 20 novembre 1989.


Cette journée est l’occasion, pour le Département, de réaffirmer son ambition de faire de l’enfant, dont les premières années de vie sont déterminantes, une de ses préoccupations majeures.


La politique départementale de la petite enfance intervient dans de nombreux domaines :

  • Accueil de la petite enfance : permettre aux parents de choisir un mode de garde adapté

Cela se traduit concrètement par le soutien aux différents établissements et services d’accueil et le développement de l’accueil des plus jeunes par des assistantes maternelles.

  • Prévention

Accompagner, être à l’écoute des parents et des enfants à des âges-clefs de la vie.
Le service de la protection maternelle et infantile (PMI) est un maillon de la prévention en matière de santé pour la famille au travers des actions menées par des équipes pluridisciplinaires.

Parallèlement, le Département a mis en place « l’École des parents- Maison des enfants », un espace de vie pour tous, un lieu d’accompagnement et de conseil pour tous les parents.

  • Protection : lutter contre les risques de maltraitances des jeunes enfants

Autre objectif majeur que se donne le Département : protéger  les enfants des Alpes maritimes en détectant les situations préoccupantes. Depuis le 1er janvier 2008, le Département a mis en place l’Antenne Départementale de Recueil, d’Évaluation et de Traitement des informations préoccupantes (ADRET). Elle est le fruit d’une collaboration exemplaire avec les autorités judiciaires, l’Education nationale, la police nationale, la gendarmerie ou encore les établissements hospitaliers.

La petite enfance en chiffre :
Les Alpes-Maritimes comptent 12 000 naissances par an.
8 000 enfants sont suivis chaque année.

En 2013 Le Département consacre 27 millions d’euros à la mise en œuvre de la politique de la petite enfance et 400 agents du Département y concourent.
 

Plus d'infos