Les savoir-faire liés au parfum de Grasse inscrits sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité

Senior | Patrimoine | Jeune | En visite dans le 06 | En situation de handicap | En famille | En activité | Emploi – Economie

Mis en ligne le

Pour Charles Ange Ginésy : « Cette récompense fait la fierté de notre département »

« La ville de Grasse, berceau de la parfumerie mondiale, vient d’obtenir son inscription sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par un comité spécialisé de l’UNESCO réuni à Port-Louis, capitale de l’île Maurice.

Ce dossier, alors initié par l’ancien Maire de Grasse, le Sénateur Jean-Pierre Leleux, et porté par Jérôme Viaud, représente une consécration qui souligne enfin, après dix années d’attente, la reconnaissance des savoir-faire liés au parfum en Pays de Grasse sur plusieurs générations. Je tiens à les féliciter chaleureusement. Cette inscription est une magnifique récompense pour la commune et fait la fierté de notre département.

Le pôle parfum de Grasse, qui abrite déjà la création des futures fragrances de grandes maisons comme Louis Vuitton et Dior, contribue depuis des années au succès des parfums de la maison Chanel dont le célèbre N° 5, voit ainsi confortée sa réputation mondiale d’excellence dans le secteur de la parfumerie.

Cette récompense met ainsi à l’honneur les horticulteurs qui cultivent dans le pays grassois le jasmin, les roses, l’iris et toutes ces plantes à parfum, mais aussi tous ceux qui collaborent à la chaîne des savoirs, de la cueillette à la production de parfums d’exception. Tous participent à la renommée mondiale de la parfumerie française et détiennent un savoir faire unique.

Le Département des Alpes-Maritimes est fier de les soutenir. Ils conjuguent authenticité et modernité pour offrir le meilleur aux consommateurs, et pérennisent, depuis des siècles, ce savoir d’excellence. »

Charles Ange Ginésy
Président du Département des Alpes-Maritimes