L’hôpital-EHPAD Saint-Eloi à Sospel a fait peau neuve

En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | Santé | Solidarité – Social

Mis en ligne le

Un établissement transformé pour répondre au mieux aux besoins des résidents et du personnel

Image en taille réelle, .JPG 708Ko fenêtre modale Inauguration de l'EHPAD et de la Maison de Santé du centre hospitalier Saint-Eloi à Sospel © Département06

L’hôpital-EHPAD (Etablissement d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) Saint-Éloi à Sospel s’est engagé dans une importante opération de reconstruction, restructuration et mise aux normes architecturales de ses bâtiments. Construit en 1958, le centre hospitalier était réparti sur deux sites distants d’environ 200 m, un bâtiment dit « Hôpital » et un bâtiment dit « Résidence retraite Pellegrin », séparés par une voie de circulation.

Afin de mutualiser les moyens, de rationaliser l’organisation et d’améliorer la qualité des soins, l’établissement a décidé de regrouper l’ensemble des services sur son site principal. Cette restructuration a été l’occasion de mettre aux normes les locaux du bâtiment principal et d’engager une réorganisation des unités et des soins mieux adaptée aux besoins.

La création de deux pôles d’activités et soins adaptés (PASA) de 14 places chacun et d’une unité d’hébergement renforcée (UHR) a permis d’optimiser le dispositif de prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés. La capacité de l’hôpital reste identique soit un total de 210 lits dont 185 lits d’EHPAD.

C'est vendredi 16 septembre 2016, qu'a été inauguré cette structure, en présence de MM. Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes, Jean-Claude Guibal, Député-Maire de Menton, 1er Vice-président de la Communauté d'Agglomération de la Riviera Française (CARF), Paul Castel, Directeur général de l'Agence Régionale de Santé PACA, et Thierry Loirac, Directeur du centre hospitalier de Sospel.

Offrir aux seniors les plus vulnérables des solutions d’hébergement de qualité est une priorité départementale.

Depuis 2008, 2 080 lits nouveaux ont été ouverts dans les Alpes-Maritimes, grâce aux nouvelles autorisations accordées et aux financements débloqués par le Département. En 2015, 3 nouveaux EHPAD ont ouvert (Les Lauriers roses, l’Eau vive et la Villa de Falicon). Au total, ce sont 98 lits nouveaux qui ont été ouverts, dont 69 habilités à l’aide sociale. Avec le développement des solutions d’accueil spécifiques pour les malades d’Alzheimer, c'est 329 places d’accueil de jour et 130 places d’hébergement temporaire qui sont ouvertes aujourd'hui.

Le département dispose à ce jour, tous types d’établissements confondus, d’une offre d’hébergement de 13 178 lits (190 établissements), dont 6 693 (plus de la moitié) habilités à l’aide sociale.

Par-delà le développement de la capacité d’accueil, le Département souhaite garantir aux plus modestes des solutions d’hébergement à un tarif très accessible, et privilégier un accueil respectueux de la dignité et de l’épanouissement des personnes âgées en général.