Liaisons ferroviaires France-Italie

Déplacements | Aménagement du territoire

Mis en ligne le

Jeudi 13 février 2014 à 14 heures 30 au Département, MM. Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes, et Antonio Saitta, Président de la Province de Turin, Président de l’assemblée générale de la Conférence des Alpes Franco-Italiennes (C.A.F.I.), ont tenu une réunion portant sur la défense et la pérennisation des lignes ferroviaires Nice-Turin et Vintimille-Turin.

 

Cette réunion de mobilisation, sous l’égide de la C.A.F.I., a rassemblé les collectivités de part et d’autre de la frontière, les Régions PACA, Piémont, et Ligurie, le Département des Alpes-Maritimes, cinq autres départements français, la Principauté de Monaco, trois provinces italiennes, les opérateurs institutionnels RFF, RFI, SNCF et Trenitalia, les entités urbaines et les communes franco-italiennes concernées par ces lignes.


Ensemble, ils ont évoqué, notamment, le financement des travaux d’urgence qui sont à engager sur la portion française, entre le sud de Breil-sur-Roya et le Col de Tende, victime d’un défaut d’entretien depuis de nombreuses années. Cette réunion a aussi été l’occasion de revenir sur le projet de révision de la convention internationale de 1970, qui régit cette section de lignes.


Rappelons que les lignes Nice-Turin et Vintimille-Turin assurent une liaison transfrontalière, entre ces grandes métropoles. Avec l’ensemble des Conseillers généraux des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti s’est tout de suite engagé pour la pérennisation de ces lignes notamment de la portion française, véritable voie historique et très fréquentée dans la vallée de la Roya, dont la disparition pourrait avoir des conséquences économiques et sociales dramatiques pour la vallée et notre département.