Lou Passagin : Bilan de la saison 2015

Jeune | En famille | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Culture | Déplacements | Loisirs | Tourisme | Sortir

Mis en ligne le

Une fréquentation record à bord d’un navire nouvelle génération donne à la saison 2015 un bilan particulièrement positif.

Image en taille réelle, .JPG 0.9Mo fenêtre modale Lou Passagin © Département06

Lou Passagin a été remis à flot en 2012 par le Département des Alpes-Maritimes pour le plus grand bonheur des niçois et des touristes, qui découvrent ou redécouvrent à son bord le bassin Lympia, tout en faisant revivre une vieille tradition, qui a marqué le port de Nice entre les années 1920 et les années 1960.

Cette année, du 11 mai au 11 octobre 2015, 7 jours sur 7, de 10 heures à 19 heures, c’est à bord du traditionnel pointu niçois, doté de nouveaux équipements particulièrement innovants, qu’ont embarqué un nombre record de passagers.

Cette année, le Ratapignata, le pointu de 7 mètres de la société niçoise E.E.M.C.A. qui effectue la traversée entre les deux rives du Port de Nice, a été équipé de deux moteurs électriques immergés répondant aux exigences du développement durable. Au terme de la saison, le bilan économique et énergétique du Lou Passagin nouvelle génération s’avère particulièrement positif.

En effet, le pointu a pu effectuer jusqu’à 110 allers/retours par jour (entre la darse Charles Felix et le quai d’Entrecasteaux), soit 37 km en une journée, et transporter jusqu’à 500 personnes, pour une consommation journalière n’excédant pas 1,2 € (tarif EDF particuliers). Le navire ainsi équipé aurait donc l’autonomie suffisante pour rallier la Corse, en conditions clémentes, avec une recharge coûtant 3 €.

Le navire électrique, équipé également de panneaux solaires, peut se recharger à quai et a l’avantage par rapport à une propulsion diesel de ne pas polluer et de ne faire aucun bruit. Le confort et le silence, associés aux moteurs électriques, ont été des critères particulièrement appréciés des passagers.

Aujourd’hui « prototype », ce moteur électrique qui a nécessité 4 ans d’études et de mise au point, a prouvé de véritables performances, et pourrait être commercialisé à plus grande échelle.

Pour Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes :

« En plus d’avoir un navire à la propulsion particulièrement innovante, la saison 2015 a été marquée par une météorologie exceptionnelle et par une fréquentation record avec 56 185 passagers transportés du 11 mai au 11 octobre.

Le Lou Passagin connait donc depuis trois ans un succès populaire et touristique grandissant, qui font désormais de ce service du Département une activité incontournable du Port de Nice durant l’été. »