Maintien de la 9e édition du Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Sport

Mis en ligne le

Une édition 2016 placée sous un dispositif de sécurité renforcé garanti par l’Etat

Image en taille réelle, .JPG 634Ko fenêtre modale © DR

C'est au cours d'une conférence de presse organisée jeudi 29 septembre au Palais des Rois sardes à Nice, qu'Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes, a annoncé la décision de la Préfecture des Alpes-Maritimes de donner son accord à l'organisation de la 9e édition du Marathon des Alpes-Maritimes Nice-Cannes.

Le maintien de cet événement, fruit d’une grande collaboration entre l’État, le Département, Azur Sport-Organisation et les communes, illustre la volonté du Département des Alpes-Maritimes d’adresser un message fort à l’ensemble des habitants du territoire et des acteurs sportifs, économiques et touristiques : nous sommes en mesure, après le terrible attentat de Nice, d’adapter nos organisations et de pouvoir maintenir dans des conditions de sécurité renforcées, un événement majeur aux retombées économiques considérables.

Pour cette 9e édition, le départ se fera à Nice, depuis le Stade Allianz Riviera, un point de départ qui permet de préserver la distance de 42 kilomètres et donc l’homologation de ce marathon. Du boulevard Simone Veil, direction plein sud jusqu’au commissariat Saint Augustin. Après un crochet à droite sur la Digue des Français, les coureurs emprunteront le boulevard du Mercantour pour reprendre au niveau de l'aéroport le parcours classique vers Cannes (boulevard de la Croisette).

L’acheminement des participants se fera grâce aux bus déjà prévus depuis Cannes, aux trains (utilisation du train des Pignes), en voiture avec de nombreuses zones de stationnement à proximité du stade. Un système de navettes pourra également être envisagé depuis le MIN (Marché d'Intérêt National) comme les jours de match. 

Une épreuve sportive totalement sécurisée

  • Des zones de départ et d’arrivée closes et protégées, des accès filtrés et réservés exclusivement aux coureurs.
  • Un parcours 100 % sans voitures : aucun véhicule n’aura accès aux routes empruntées par l’épreuve sportive, toutes les chaussées (dans les 2 sens) et zones de stationnement seront rendues libres de véhicules.
  • Des déviations mises en œuvre sur tout le tracé de Nice à Cannes.
  • Les voies perpendiculaires feront l’objet d’un barrage physique anti-intrusion.
  • Les accès à des zones de stationnement seront aussi traitées pour la durée de l’épreuve.

Une mobilisation sans précédent

  • Des centaines de points de contrôle sécurisés par les polices nationale et municipale.
  • Un déploiement des polices municipales inégalé avec plusieurs dizaines d’agents sur le terrain (environ 150).
  • Le Département participera activement à l’opération de sécurisation, en mobilisant des véhicules (entre 30 et 60 selon les besoins exprimés par les communes) des services des Routes et FORCE 06 (Force Opérationnelle Risques Catastrophes Environnement des Alpes-Maritimes) pour bloquer les accès perpendiculaires au tracé.
  • Les effectifs conjoints de la Police nationale et de la Gendarmerie seront présents en nombre pour assurer la sécurité.
  • Une brigade nautique sécurisera les accès depuis le bord de mer.