Préservation du patrimoine : le Camp des Fourches à Saint-Dalmas-le-Selvage en cours de rénovation

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Patrimoine | Culture | Grands projets

Mis en ligne le

Un programme de sauvegarde et de restauration du patrimoine initié par le Département des Alpes-Maritimes

Image en taille réelle, .JPG 1.1Mo fenêtre modale Visite des travaux de sauvegarde et de restauration du Camp des Fourches © Département06

Le Camp des Fourches, un haut lieu de mémoire

Le Département, propriétaire de ce site historique, a initié un programme de sauvegarde et de restauration du patrimoine.

La route de la Bonette, qui devait longer la frontière avec le royaume d’Italie jusqu’à Isola, était soumise aux exigences strictes des autorités militaires. Depuis 1860, ce secteur représentait un enjeu stratégique pour la défense du territoire. Conservant Tende, La Brigue et une partie des territoires de la Vésubie, les Italiens étaient maîtres des hautes cimes et des passages alpins et pouvaient facilement descendre sur le territoire français. L’attention des militaires se portait principalement sur les ouvrages d’art, ponts et tunnels, et des dispositifs de mines permettaient, en cas d’invasion, de les détruire.

C’est ainsi pour répondre aux « Alpini » que des chasseurs alpins furent mobilisés en hivernage dès 1889, et quotidiennement à partir de 1892, au fort de Restefond en descendant vers Jausiers, et au Camp des Fourches notamment, dont la construction fut achevée en 1896. Composé de 26 baraquements, il abritait un bataillon de 1 000 hommes environ. Tout était prévu pour une autonomie totale. Des fresques réalisées au début du XXe siècle portent témoignage de leur présence

La rénovation du camp : un engagement pris par le Département en 2014

Il y a 5 ans, des travaux de sécurité ont été réalisés, notamment pour éviter les chutes de pierre (bâtiments en ruine).

Fin 2014, le Camp des Fourches a fait l’objet d’un diagnostic précis. Sur cette base, une proposition de travaux a été établie selon 3 axes :

  • restauration (reconstruction du clos et du couvert) ;
  • sauvegarde (préservation des éléments structurels) ;
  • évocation du bâti (empreinte au sol des éléments de bâti ayant existé).

Aujourd’hui, ces travaux ont permis la rénovation et la mise en valeur de ce patrimoine militaire exceptionnel, témoin de l’histoire particulière de la frontière dans les Alpes-Maritimes.

Le calendrier de l’opération :

  • octobre 2014 : premiers travaux de mise en sécurité ;
  • de mi-juin à fin août 2016 : consolidation du bâtiment 1 et réfection de la couverture du bâtiment 15 (travaux réceptionnés début septembre) ;
  • début septembre 2016 : début de la restauration des fresques du bâtiment 16 (travaux en cours) ;
  • mi-septembre 2016 : début de la sauvegarde et de la restauration des bâtiments 2 à 7 (travaux en cours) ;
  • été et automne 2017 : traitement des autres bâtiments.

Vendredi 23 septembre 2016, M. Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes, a effectué une visite des travaux du Camp des Fourches, en présence de M. Jean-Pierre Issautier, Maire de Saint-Dalmas-Le-Selvage, Conseiller métropolitain.

Image en taille réelle, .JPG 1.2Mo (fenêtre modale)|Septembre 2016 : Visite au camps des fourches© DR

Image en taille réelle, .JPG 1.5Mo (fenêtre modale)|Septembre 2016 : Visite au camps des fourches© DR

Image en taille réelle, .JPG 1.1Mo (fenêtre modale)|Septembre 2016 : Visite au camps des fourches© DR

Image en taille réelle, .JPG 1.2Mo (fenêtre modale)|Septembre 2016 : Visite au camps des fourches© DR