Projection du film "24 jours" au Mercury en présence d'Alexandre Arcady

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | Culture | Sortir | Drame | Les événements | Mercury

Mis en ligne le

En mémoire d'Ilan Halimi et dans le cadre de la commémoration du 10e anniversaire de sa disparition

Image en taille réelle, .JPG 1.0Mo fenêtre modale Affiche du film "24 jours" © DR

Le Département des Alpes-Maritimes vous invite jeudi 11 février 2016 à 18 heures au cinéma Mercury à Nice, pour assister à la projection du film « 24 jours, la vérité sur l’affaire Ilan Halimi », en présence de son réalisateur, Alexandre Arcady, qui vous présentera le film avant sa diffusion, et de Mme Martine Ouaknine, Conseillère départementale des Alpes-Maritimes, Chargée de mission « Devoir de mémoire, jeunesse et citoyenneté ». Ce film est adapté du livre éponyme écrit à quatre mains par la mère d’Ilan, Ruth Halimi, et l’auteur Emilie Frèche.

Dans ce long-métrage, Ruth Halimi revient sur ces 24 jours de cauchemar. 24 jours au cours desquels elle aura reçu, elle et son mari, Didier, plus de six cents appels, des demandes de rançon dont le montant ne cessera de changer, des insultes, des menaces, des photos de son fils supplicié... 24 jours d’angoisse de toute une famille, contrainte de garder le silence pour laisser travailler la police criminelle. Mais le 36 Quai des Orfèvres ne sait pas à quels individus il a affaire. Personne ne mesure la haine antisémite qui habite les ravisseurs, et ne s’imagine qu’Ilan allait perdre la vie...

« 24 jours », sorti en salles en 2014, a été réalisé par Alexandre Arcady, un réalisateur français qui a quitté son Algérie natale à l’âge de 15 ans lorsqu’elle est devenue indépendante. En tant que cinéaste, il s'attachera à dépeindre cet exil, ainsi que la communauté juive dont il est issu dans « Le Grand carnaval » (1983), « Là-bas, mon pays » (1999), « Le coup de sirocco » (1979), « Le Grand pardon 1 » (1982) et le 2 (1992), « Pour Sacha » (1990) ou plus récemment « Ce que le jour doit à la nuit » (2012).

Cette séance est proposée en mémoire d'Ilan Halimi et dans le cadre de la commémoration du 10e anniversaire de sa disparition.

Entrée gratuite.