Projet de ligne nouvelle Nice-Le Muy

Déplacements | Aménagement du territoire

Mis en ligne le

Réunion de concertation sur la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur en Préfecture des Alpes-Maritimes : Eric Ciotti réaffirme la nécessité de réaliser intégralement et rapidement le tronçon de ligne nouvelle Nice-Le Muy.

 

Cette réunion de concertation fait suite aux décisions prises lors du comité de pilotage du 23 septembre dernier, validées par le Ministre délégué chargé des Transports le 21 octobre 2013. Elle a permis au maître d’ouvrage Réseau Ferré de France (RFF) de présenter, aux élus locaux concernés, la zone de passage préférentielle et les gares du projet.


« Je tiens à saluer la détermination de l'ensemble des acteurs politiques, économiques et sociaux des Alpes-Maritimes qui a porté ses fruits. Grâce à notre mobilisation, le Gouvernement a inscrit en juillet 2013 le noeud niçois dans les premières priorités nationales.


À cet égard, je réaffirme la nécessité absolue de réaliser intégralement et au plus vite le tronçon de ligne nouvelle Nice-Le Muy. Le tronçon Nice-Le Muy fait, en effet, gagner 40 minutes sur Nice-Marseille et positionne Marseille à moins de 2 heures de Nice. Il permet, en outre, de désengorger la ligne littorale sur la totalité du bassin de vie et, enfin, de faire circuler plus de trains à grande vitesse et grande ligne.


Aussi, il appartient désormais au Gouvernement de confirmer les moyens financiers qui permettront de réaliser Nice-Le Muy, de garantir la concomitance entre le traitement du noeud marseillais et du noeud niçois, de s'assurer que Nice-Le Muy fera bien partie du dossier d’utilité publique et d’engager au plus vite la concertation avec les populations dans les meilleurs délais, notamment celles qui seront touchées par le tracé.


Le respect de l’environnement et la préservation de la qualité de vie des habitants nécessitent le recours massif aux ouvrages souterrains, priorité que le Gouvernement et RFF devront prendre en compte.


Le projet de deux gares, l'une desservant Sophia Antipolis et l'autre située à Nice et desservant la plaine du Var, répond aux besoins de développement économique du département et doit être salué.


Les élus des Alpes-Maritimes accorderont une vigilance toute particulière à ce que le ministre délégué chargé des Transports prenne très rapidement les décisions qui permettront d’avancer sur ce projet prioritaire. L’objectif à terme reste, en effet, la réalisation effective de la ligne nouvelle dans son intégralité. Le Département des Alpes-Maritimes s'y emploiera de toutes ses forces ».


Eric Ciotti,
Député,
Président du Département des Alpes-Maritimes