Vente de l’aéroport de Nice

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Aménagement du territoire | Institution

Mis en ligne le

Les conditions exigées par le Département garanties

Image en taille réelle, .JPG 691Ko fenêtre modale Vente de l'aéroport de Nice - Conférence de presse du 4 août 2016 © Département06

Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes, a donné une conférence de presse ce jeudi 4 août 2016 à 11 heures à l’Hôtel du Département afin de présenter la position du Conseil départemental des Alpes-Maritimes quant à la vente de l'aéroport de Nice.

Des garanties respectées par le repreneur de l’aéroport Nice Côte d’Azur

L’État, actionnaire de la Société des aéroports de la Côte d’Azur (SACA) à hauteur de 60 %, a souhaité vendre ses parts à un opérateur privé.

Le Conseil Départemental, détenteur quant à lui de 5 % de l’actionnariat de la SACA,  a ainsi veillé à ce que la procédure de recherche et de sélection de l’acquéreur tienne compte de garanties essentielles, dans l’intérêt de notre territoire et de son rayonnement économique et touristique :

  • Garantie d’un haut niveau d’investissements, pour développer l’aéroport et améliorer la qualité des services proposés aux usagers ;
  • Garantie d’élargissement du nombre de destinations desservies en direct, de point à point ;
  • Garantie d’une sécurité maximale du site ;
  • Garantie d’une implication confortée des collectivités locales dans la gouvernance.

Remplissant ces conditions, le 28 juillet, le consortium franco-italien AZZURA a été retenu.

Le Département est lui-même prêt à céder 4 des 5 % qu’il détient dans la SACA

Parallèlement à la cession des parts de l’État, le Département souhaite saisir l’opportunité d’une valorisation de ses propres parts dans la SACA, afin de dégager une marge de manœuvre conséquente, susceptible de renforcer les politiques au cœur de son engagement et de ses compétences.

Le Président du Conseil départemental, Eric Ciotti, proposera à l’Assemblée départementale, lors de sa prochaine session du 22 septembre 2016, la vente de 4 des 5 % détenus par le Département des Alpes-Maritimes, dans la Société des aéroports de la Côte d’Azur.

Pour autant, le Département tient à rester actionnaire à hauteur d’1 %, afin de garder un siège au conseil de surveillance et un droit de regard sur les décisions stratégiques à venir.

Selon cette hypothèse de vente, 81 M€ pourraient alors être obtenus par le Département, lui permettant de poursuivre la diminution de son endettement, de mettre en œuvre des actions structurantes pour les Alpes-Maritimes et de perpétuer sa vocation de solidarité territoriale.