Vote du Budget Primitif 2017

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Institution

Mis en ligne le

Un budget de rigueur et de bonne gestion, de reconstruction, de relance et de solidarité !

Image en taille réelle, .JPG 1.3Mo fenêtre modale Assemblée départementale © Département06

Vendredi 2 décembre 2016, M. Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes, a présidé l'Assemblée plénière qui s'est réunie à l'occasion du vote du Budget Primitif 2017.

La préparation de ce budget s’inscrit dans un contexte doublement délicat. L’attentat du 14 juillet dernier à Nice nous a tous profondément marqués et ses suites sont inscrites dans l'action du Département.

Depuis 2009, avec une gestion rigoureuse de l'argent public, et malgré un contexte national de plus en plus difficile, le Département a réussi à déployer des politiques ambitieuses. A ces efforts financiers, il faut ajouter les mesures de modernisation de la gestion des ressources humaines mises en place sous l’égide de son actuel Président. Le Conseil départemental des Alpes-Maritimes a en effet engagé une politique responsable de maîtrise de l’emploi public en réduisant, dans un premier temps, ses effectifs. Une dynamique intensifiée en 2015 à travers la nouvelle organisation du temps de travail des agents départementaux. Les efforts seront poursuivis en 2017, en faisant intervenir le mérite et une prise en compte de l’absentéisme dans le versement des primes attribuées aux agents. 

En synthèse, à une échelle locale, celle d’une collectivité de 4 000 agents publics, le Département des Alpes-Maritimes a pu faire la démonstration au cours des cinq dernières années qu’il était parfaitement possible :

  • de réduire de 10 % le nombre d’agents publics ;
  • de stabiliser la masse salariale malgré les mesures nationales de revalorisation du point d’indice ;
  • de maintenir à un haut niveau le service public rendu par l’innovation publique ;
  • d’augmenter le temps de présence au travail à coût constant ;
  • d’instituer un système de rémunération à la fois plus équitable et plus performant.

Améliorer le fonctionnement de l’administration est donc de l’ordre du possible.

Grâce à cette bonne gestion, le budget 2017 du Département des Alpes-Maritimes est le budget des engagements tenus, un budget de rigueur et de bonne gestion, de reconstruction, de relance et de solidarité !

Ce budget marquera une nouvelle étape du désendettement du Département amorcé en 2015, notamment grâce à l’affectation à cet objectif de la moitié de la recette de vente des parts détenues dans l’aéroport.

Une fois de plus en 2017, la fiscalité directe locale n’augmentera pas.

Comme les années précédentes, la maîtrise des dépenses de  fonctionnement permettra de rester largement sous la barre des 950 M€ (938 M€).

Cette rigueur et cette bonne gestion permettront d’augmenter le niveau d’investissement du Département à 220,6 M€ dans le cadre du plan de relance, tout en finançant les autres compétences du Département que sont entre autres la sécurité, la protection des biens et des personnes contre les risques naturels majeurs, la solidarité territoriale, la culture, l'éducation, l'attractivité économique et touristique, la jeunesse, les infrastructures ou encore l'environnement.