Xylella Fastidiosa : un nouveau foyer découvert dans le 06

Jeune | En famille | En situation de handicap | En activité | Senior | En visite dans le 06 | Emploi – Economie | Environnement

Mis en ligne le

Le 23 octobre 2015, une opération d'arrachage de plants a été menée à Nice Saint Isidore.

Image en taille réelle, .JPG 1.5Mo fenêtre modale Xylella Fastidiosa : opération d'arrachage de plants © Département06

Jeudi 22 octobre 2015, les résultats de prélèvements effectués dans l’environnement du premier foyer de Xylella Fastidiosa ont révélé la contamination de 5 autres arbustes polygales à feuilles de myrte dans deux massifs à proximité.

Parallèlement, un autre foyer de Xylella Fastidiosa, sous espèce multiplex, vient d'être découvert sur la commune de Mandelieu-La Napoule sur un arbuste de même type planté sur un terrain communal.

Suite à ces découvertes la préfecture de la région Provence Alpes-Côte d’Azur a pris ce même jour la décision, en plus du traitement des zones infectées (rayon de 100 mètres), de limiter le mouvement des végétaux à risque, soit environ 200 espèces, dans une zone tampon de 10 kilomètres, autour de Saint Isidore à Nice et de Mandelieu.

Ces mesures drastiques risquent d’avoir un impact économique pour les entreprises de l’horticulture et du paysage.

Le Département des Alpes-Maritimes a donc alerté l’Etat sur la nécessité d’accompagner les entreprises concernées afin de ne pas mettre en péril l’emploi dans ce secteur, et renouvelé son engagement dans la lutte contre la prolifération de Xylella Fastidiosa.

En plus de soulager la population des obligations qui lui incomberaient (traitement phytopharmaceutique et arrachage, hors espace public), le Conseil départemental est au plus près des professionnels pour les aider à surmonter cette épreuve qui menace leur activité et leur survie, et les accompagner notamment à mettre en place les mesures nécessaires à l’obtention des dérogations (site indemne) afin que leur activité ne s’effondre pas.

Le Département continue de mobiliser tous ses moyens afin de trouver les solutions adéquates qui permettront d’éradiquer cette bactérie tout en préservant les filières impactées.

Vendredi 23 octobre 2015 à Nice Saint Isidore, M. Eric Ciotti, Député, Président du Département des Alpes-Maritimes, a assisté à une opération d'arrachage de plants et déclaré :

« Hier, un arrêté a été pris par la préfecture de la région Provence Alpes-Côte d’Azur afin de limiter le mouvement et la commercialisation des plantes susceptibles d’être atteintes, soit 200 espèces. Ces restrictions risquent d’avoir un impact économique pour les entreprises d’horticulture et du paysage et de mettre en péril l’emploi dans ce secteur. Ces filières se trouvant au cœur de notre activité économique et agricole, j’alerte l’État sur la nécessité de trouver, un juste équilibre entre la nécessité primordiale d’éviter la prolifération de la bactérie pour protéger notre patrimoine environnemental et la sauvegarde de l’activité économique des entreprises azuréennes.

C’est pour cela que je me suis entretenu avec Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, et nous attendons donc rapidement la tenue d’une réunion afin de faire le point sur ce sujet essentiel qu’est l’avenir de la filière horticole des Alpes-Maritimes et la protection de notre patrimoine environnemental.

J’appelle à une mobilisation générale pour éviter que la crise puisse être contenue au plus vite, c’est un enjeu majeur tant pour le patrimoine que pour l’économie.

Les services du Département sont totalement mobilisés. L’urgence est de détruire autour des foyers qui ont été détectés (on en dénombre 6 dans les Alpes-Maritimes) toutes les plantes qui pourraient être contaminées, notamment  les polygales à feuilles de myrte, dans un rayon de 100 mètres autour des foyers identifiés. Cette semaine, le Département a également engagé des opérations de destruction des insectes potentiellement vecteurs de la bactérie. »

En savoir plus sur le plan départemental de lutte contre la Xylella Fastidiosa