Route du Baroque

Collégiale Saint-Martin

XVe siècle. Classée monument historique, l’église actuelle a été reconstruite au XVe siècle dans le style roman, archaïque pour l’époque, selon une pratique que l’on retrouve dans cette vallée et aussi par exemple dans celles de la Nervia et de l’Argentina. Les matériaux de l’ancien édifice du XIIIe siècle ont été réemployés (dont un linteau portant la date de 1234 à laquelle le monument détruit avait peut-être été consacré).

Image en taille réelle, .JPG 57Ko (fenêtre modale)|© CG06

Le clocher a été réalisé à la fin du XIVe siècle ou au début du XVe et conservé en l’état. Il présente un appareillage sans enduit avec chaînes d’angles et des ouvertures à baies géminées.

La façade est d’allure romane. Un portail ouvre sur le bas-côté droit de l’église et se distingue grâce à un dais de pierre supporté par des corbeaux.

L’église a un plan basilical à trois nefs avec un choeur en abside polygonal, identique en cela à Notre-Dame-de-l’Assomption à Tende. L’apport baroque se trouve essentiellement localisé dans les décors des autels latéraux. Les motifs baroques(courbes, contre-courbes, polychromie,dorure, stucs, etc.) mettent en exergue un patrimoine pictural important : "l’Adoration de l’Enfant", "l’Assomption" et "La Crucifixion" sont attribuées à Louis Bréa (vers 1500).