Abbaye de Lérins

Le sol composé de limon argileux et de dolomie a été utilisé par des ecclésiastiques pour la construction d’un monastère, il y a seize siècles. Celui-ci est accompagné de nombreux jardins pour la méditation. Au nord, deux jardins sont destinés au recueillement.

Au sud, deux bâtiments perpendiculaires du XIXème siècle sont embellis par le jardin des cellules et celui du cloître planté de palmiers. Un espace de verdure est disposé autour de la chapelle Saint-Porcaire.


L’abbaye possède également un domaine agricole dédié aux vergers, aux potagers, à la lavande et à la vigne. Cette dernière est protégée du vent par des cyprès. Les palmiers et les micocouliers viennent agrémenter le tout. La végétation garde son aspect sauvage avec le maquis.