Dépistage du cancer de la peau (mélanome)

Parmi l’ensemble des cancers, le mélanome à la plus forte augmentation d’incidence. Avec 11 176 nouveaux cas estimés en 2012, il représente environ 3 % de l’ensemble des nouveaux cas de cancers estimés.

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Détection précoce des cancers de la peau :

En France, il n’existe pas de programme de dépistage organisé des mélanomes. La détection précoce repose donc soit sur l’initiative d’un professionnel de santé, soit sur celle des patients lorsqu’ils ont repéré une lésion qu’ils estiment suspecte.
Dans plus de 9 cas sur 10, un mélanome peut être guéri s’il est détecté à un stage précoce de son développement. Son traitement consiste alors à retirer chirurgicalement la lésion sous anesthésie locale.

Le mélanome se manifeste essentiellement de deux façons :

  • soit le plus souvent, par l’apparition d’une tâche pigmentée sur peau saine
  • soit par la modification d’un grain de beauté pré-existant.

Il peut se situer n’importe où sur le corps, fréquemment sur le tronc chez l’homme et sur les jambes chez la femme.
(Source : INCa)

Les conseils de prévention :

On estime que 70 % des mélanomes cutanés sont liés à des expositions excessives au soleil, principalement des expositions intermittentes et intenses pendant l’enfance.

Savoir comment se protéger du soleil, c’est protéger sa santé :

  • Éviter de s’exposer entre 12 et 16 heures
  • Se couvrir (tee-shirt, chapeau à larges bords, lunettes de soleil) est le meilleur moyen de limiter les risques liés au soleil.
  • Les enfants et les adolescents, plus vulnérables, doivent être particulièrement protégés.
  • La crème solaire est un filtre indispensable pour se protéger des rayons du soleil. Elle ne permet pas de s’exposer plus longtemps.
  • Ne pas s’exposer aux lampes de bronzage pour U.V. (les U.V. artificiels étant cancérigènes pour l’homme).

Plus de conseils sur le site :

www.e-cancer.fr