Deux siècles de presse dans les Alpes-Maritimes

La presse mondaine et touristique

L’arrivée des riches hivernants sur la Côte d’Azur suscite la création de nombreuses publications éditées spécialement à leur intention.

Les lecteurs y trouvent des listes d’étrangers en résidence sur la Côte d’Azur, des renseignements pratiques, les programmes des fêtes et des spectacles, des rubriques mondaines, des annonces et des récits de réunions, de bals, de festivités. Hebdomadaires pour la plupart, elles sont saisonnières.

La plus ancienne de ces publications est Les Échos de Nice (1851-1910), créée par Dalgoutte. Sur le même modèle, Nice mondain paraît de 1898 à 1905, L’Hiver au soleil de 1895 à 1912.

Après la guerre de 1914 les publications sont de plus en plus luxueuses, la page de couverture est particulièrement soignée, le texte cède souvent la place à l’illustration et à la photographie. Elles ont une vocation plus touristique.

Parmi tous les titres parus entre les deux guerres citons La Côte d’Azur et les Alpes françaises (1916-1930), Sur la Riviera (1918-1937), Or et bleu (1930-1931) et Paris-Azur (1935). Il s’y ajoute une presse spécialisée dans l’annonce et la critique des fêtes, soirées théâtrales, opéras, concerts et récitals, spectacles de music-hall et, plus tard, des films donnés à Nice et sur la Côte d’Azur comme Parade d’Azur (1931-1934).

Nice-Mondain, 1905 - Image en taille réelle, .JPG 143Ko (fenêtre modale)|

 

L'hiver au soleil, 1900 - Image en taille réelle, .JPG 100Ko (fenêtre modale)|

 

La cote d'Azur, 1918 - Image en taille réelle, .JPG 158Ko (fenêtre modale)|

 

Or et bleu, 1930 - Image en taille réelle, .JPG 152Ko (fenêtre modale)|

 

Parade d'Azur, 1933 - Image en taille réelle, .JPG 126Ko (fenêtre modale)|

 

Sur la Riviera, 1927 - Image en taille réelle, .JPG 140Ko (fenêtre modale)|