Deux siècles de presse dans les Alpes-Maritimes

Les choix politiques

Le traitement de l’information suit l’orientation politique du journal. Nous en donnons ici deux exemples avec l’affaire Dreyfus et la victoire du Front Populaire.

À l’occasion de la révision du procès de Dreyfus en 1899 les journaux français s’affrontent. A Nice seule La Lutte sociale prend position en faveur de Dreyfus.

Des deux grands quotidiens, Le Petit Niçois est celui qui se montre le moins virulent à l’encontre du capitaine Dreyfus.

Le Paillon, organe nationaliste, prend prétexte de l’affaire pour affirmer son antisémitisme.

À l’occasion des élections législatives de mai 1936 L’Éclaireur montre l’hostilité des milieux de droite aux candidats du Front Populaire et sa crainte d’une victoire des communistes à Nice. A l’inverse les journaux favorables au Front Populaire comme Le Petit Niçois célèbrent le succès des candidats de gauche.

Le Paillon, 1899 - Image en taille réelle, .JPG 149Ko (fenêtre modale)|

 

La lutte sociale, 1899 - Image en taille réelle, .JPG 152Ko (fenêtre modale)|

 

Page consacrée aux élections législatives, dans l’Éclaireur du soir, 1936 - Image en taille réelle, .JPG 149Ko (fenêtre modale)|

 

Une du Petit Niçois sur la victoire du Front populaire, 1936 - Image en taille réelle, .JPG 159Ko (fenêtre modale)|