Deux siècles de presse dans les Alpes-Maritimes

Les débuts de la presse (1631-1815)

La création de la presse d’information périodique en France remonte à 1631, date à laquelle apparaît La Gazette de Théophraste Renaudot. A Nice, l’imprimeur Chiesolme crée La Gazette de Nice publiée seulement de 1772 à 1775.

A la fin du XVIIIe siècle, le comté de Nice reçoit les principaux journaux italiens dont le Journal de Turin, de caractère semi-officiel, qui contient, à côté d’articles internationaux, des nouvelles des provinces du royaume de Piémont-Sardaigne et de temps à autre de Nice.

Au début de la Révolution, aucun journal politique n’est imprimé à Nice. Il faut attendre 1795 pour qu’une nouvelle gazette, Le Courrier du Midi, soit publiée. Sous le Consulat et l’Empire est créée une presse officielle. Déjà limitée, sa liberté est encore réduite par le décret du 5 février 1810 qui rétablit l’autorisation préalable et la censure. Finalement, en août 1810, on n’autorise plus que la parution d’un seul journal politique par département.

Dans le département des Alpes-Maritimes Le Messager des Alpes succède au Nicéen ; l’arrondissement de Grasse reçoit le Journal du département du Var.

Lettre demandant l'envoi de La Gazette de Nice 1774 - Image en taille réelle, .JPG 75Ko (fenêtre modale)|Lettre demandant l'envoi de La Gazette de Nice 1774

 

La Gazette historique et politique de la France et de l'Europe 1795 - Image en taille réelle, .JPG 102Ko (fenêtre modale)|La Gazette historique et politique de la France et de l'Europe 1795

 

Prospectus pour le journal Le Nicéen 1803 - Image en taille réelle, .JPG 76Ko (fenêtre modale)|Prospectus pour le journal Le Nicéen 1803

 

Décret impérial relatif à la presse 1810 - Image en taille réelle, .JPG 90Ko (fenêtre modale)|Décret impérial relatif à la presse 1810

 

Le Messager des Alpes 1812 - Image en taille réelle, .JPG 83Ko (fenêtre modale)|Le Messager des Alpes 1812

 

Lettre à l'imprimerie Canis 1814 - Image en taille réelle, .JPG 73Ko (fenêtre modale)|Lettre à l'imprimerie Canis 1814