LES ALPES-MARITIMES À VÉLO - BOUCLE SPORTIVE N° 3

Grand huit en Roya-Bévéra

Le départ se fait de Sospel, dont la place et l’église Saint-Michel sont des éléments remarquables du patrimoine sospellois

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Image en taille réelle, .JPG 1.2Mo (fenêtre modale)|

Image en taille réelle, .JPG 1.2Mo (fenêtre modale)|

Le départ se fait de Sospel, dont la place et l’église Saint-Michel sont des éléments remarquables du patrimoine sospellois. Le parcours emprunte le col de Brouis, pour redescendre jusqu’à Breil-sur-Roya où de multiples activités de pleine nature vous sont proposées : canoë-raft, canyoning, VTT, trail…

Après un faux plat descendant dans les gorges de la Roya, et un passage en Italie dans le village d’Olivetta San Michele, le retour à Sospel se fait par le joli col du Vescavo.

La dernière boucle enchaîne l’ascension du col Saint- Jean, puis le faux plat jusqu’au col de Castillon, avant la descente sur Sospel.

Départ conseillé à partir du parking se situant derrière la p lace des Platanes.

Image en taille réelle, .JPG 507Ko (fenêtre modale)|

Le Pont Vieux

Le Pont Vieux était le seul pont à péage des Alpes-Maritimes à l’époque médiévale pour le transit du sel. Tout voyageur devait s’acquitter d’un droit de passage pour franchir la Bévéra et rejoindre la rive gauche. Datée du XIIIe siècle, seule la partie basse de la tour centrale est d’origine. Cet ouvrage unique dans le dépar tement accueille désormais diverses expositions.

Image en taille réelle, .JPG 633Ko (fenêtre modale)|

Des façades en trompe-l’oeil

Les façades en trompe-l’oeil, qui longent les bords de la Bévéra, rappellent aux visiteurs la présence au XIXe siècle à Sospel des comtes de Savoie et de riches propriétaires soucieux de capter les regards et l’attention sur leurs demeures aux faux volets, fenêtres, corniches et balustres, mais aux couleurs véritablement lumineuses.

Image en taille réelle, .JPG 601Ko (fenêtre modale)|

L’église Sancta Maria in Albis

Cette église occupe l’emplacement de l’ancienne église romane dédiée à la Bienheureuse Vierge Marie, patronne du village. Mise en chantier en 1663 et achevée 36 ans plus tard, l’édifice s’inscrit d ans l’ensemble urbanistique de la place Brancion, dont les arcades et la couleur des enduits des façades sont caractéristiques de l’influence de la Ligurie des XVIIe et XVIIIe siècles. Classée Monument historique, cette église est de par ses dimensions, ses décorations en trompe-l’oeil et les riches décors de l’orgue, l’une des plus remarquables de la Route du baroque des vallées Roya-Bévéra.

Image en taille réelle, .JPG 593Ko (fenêtre modale)|

Olivetta San Michele

Cet itinéraire transfrontalier vous mène en Italie et à Olivetta San Michele. Petite commune de la province d’Imperia, elle est le fruit de l’unification entre Olivetta, perchée au dessus de la Bévéra, et San Michele qui borde la route menant au col de Tende. Cette commune a la particularité d’être la seule de la région ligure à faire partie de la minorité linguistique occitane.

Image en taille réelle, .JPG 578Ko (fenêtre modale)|

Le col de Castillon

Situé à environ 6 km de Sospel, il est à 706 m d’altitude. Le dénivelé qui vous attend est de 339 m, avec 5,2 % de pente moyenne. Il constitue la liaison entre le littoral mentonnais et la vallée de la Bévéra, et surplombe le village du même nom, qui regroupe de nombreux artisans, créateurs et artistes, et offre un point de vue magnifique sur la mer. Ce col fait partie de la mythique Route des Grandes Alpes qui traverse le massif alpin jusqu’à la Méditerranée.

Que faire dans les environs ?

Image en taille réelle, .JPG 1.0Mo (fenêtre modale)|

Image en taille réelle, .JPG 626Ko (fenêtre modale)|

Profitez des nombreux cours d’eau grâce aux sports d’eau vive tels que canyoning, rafting, tubbing, descentes de clues et canyons, randonnées aquatiques…

L’olive au coeur de la tradition breilloise

Olives charnues, huile d’olive fruitée ou encore pâte d’olive, la tradition de la culture de l’olivier est ancestrale. À Breilsur- Roya, l’utilisation d’un moulin communal permet à l’oléiculture de rester une activité importante.

La production d’olives est très variable selon les années, mais ce produit local est présent chez les commerçants des vallées de la Roya et de la Bévéra.

Il existe dans les Alpes-Maritimes une Appellation d’Origine Protégée (AOP) « Olive de Nice » qui valorise le savoir-faire des productions de 99 communes du département.

Image en taille réelle, .JPG 755Ko (fenêtre modale)|