Enfance

Schéma départemental de l'enfance 2016-2020

Le schéma départemental de l'enfance est le document de référence des politiques Enfance et famille pour apporter une réponse aux besoins des enfants et de leur famille, avec le maximum d'équité sur l'ensemble du territoire.

Image en taille réelle, .JPG 47Ko (fenêtre modale)|

Objectif du schéma

Sous l’autorité du Président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes, le Département oeuvre pour apporter à l’usager une réponse cohérente et coordonnée en réponse à ses interrogations ou à ses problèmes. Cette réponse est le résultat d’une parfaite complémentarité entre la coordination et le pilotage des politiques publiques et leur mise en oeuvre sur les territoires.

Le Département des Alpes Maritimes a réalisé ce schéma en concertation avec l’ensemble de ses partenaires. En effet, la confirmation du Département comme « collectivité de la solidarité » (Cf. loi NOTRe du 7 août 2015) et comme chef de file de l’action sociale le place au coeur du pilotage de la politique publique qu’il conduit avec l’adhésion et la participation du plus grand nombre pour que les réponses apportées soient coordonnées et transversales.

C’est la raison pour laquelle ce schéma départemental de l’enfance est porté par le Conseil Départemental des Alpes-Maritimes avec la participation de toutes les institutions qui ont vocation à travailler dans le champ de la protection de l’enfance qui ont apporté leurs contributions à sa réalisation (Cf. méthode d’élaboration du schéma).

Élaboration du schéma

Le schéma départemental de l’enfance 2016 - 2020 a été élaboré en deux temps sur des thématiques phares en prenant appui sur les axes prioritaires qui ont émergé des bilans du précédent schéma départemental ainsi que deux années de transition 2014 et 2015, à savoir :

  • Pour soutenir les familles, favoriser l’accompagnement à la parentalité en développant la prévention précoce ;
  • Pour anticiper les risques, repérer les enfants et les jeunes susceptibles d’y être exposés en développant l’évaluation des situations afin de mieux les prévenir ;
  • Pour aider les jeunes en difficulté en les responsabilisant, mettre en œuvre des actions d’accompagnement vers l’autonomie et l’épanouissement personnel afin de favoriser leur insertion sociale ;
  • Pour sécuriser et garantir le parcours de l’enfant protégé, mobiliser les acteurs et les dispositifs en privilégiant les mesures en milieu ouvert.

Son élaboration a été menée en relation avec les partenaires institutionnels et associatifs du Conseil départemental œuvrant dans le domaine de la protection de l’enfance pour favoriser l’émergence d’une culture commune autour d’un document Co-construit avec des objectifs partagés.

Dans cette perspective, des groupes de travail ont été constitués en associant l’ensemble des intervenants institutionnels et associatifs dans le domaine de la protection de l’enfance pour élaborer des fiches action en mettant plus particulièrement l’accent sur les axes suivants :

  • lutte contre les risques de radicalisation ;
  • repérage des enfants en situation de délaissement ;
  • développement du parrainage ;
  • lutte contre l’absentéisme scolaire ;
  • accompagnement des enfants victimes de chocs post-traumatiques suite à l’attentat survenu à Nice le 14 juillet 2016.

De plus, il est important de souligner que les orientations stratégiques retenues pour l’élaboration des fiches action s’inscrivent dans les priorités fixées par la feuille de route en matière de protection de l’enfance, document institutionnel qui fait suite à la concertation entre les services de l’État et les acteurs de la Protection de l’Enfance, à savoir :

  • garantir la cohérence et la continuité du parcours de l’enfant protégé
  • améliorer le repérage et le suivi des situations de maltraitance, de danger ou de risque de danger
  • développer la prévention à tous les âges de l’enfance.

Les grands axes du schéma

Le schéma départemental de l’Enfance 2016-2020 s’appuie sur les chantiers en cours et développe de nouvelles mesures pour renforcer sa politique sociale solidaire et répondre à une exigence, la solidarité pour tous.

Ce schéma tient ainsi compte des nouvelles contraintes budgétaires imposées aux Départements (problème économique national, baisse des dotations,…) tout en s’inscrivant dans le respect des compétences obligatoires dévolues au Département en matière de prévention et de protection de l’enfance.

L’élaboration du schéma départemental de l’enfance 2016 - 2020 s’inscrit dans la volonté de faire de l’action sociale départementale une chance pour la jeunesse et les familles des Alpes-Maritimes.

Face à l’ampleur des besoins et à la gravité des traumatismes après l’attentat du 14 juillet 2016 survenu à Nice, le Département des Alpes-Maritimes, dans le cadre de sa mission de protection de l’enfance, a adopté le 22 juillet 2016 un plan d’action pour répondre aux besoins des victimes directes et collatérales en complément de l’aide de l’État.

Ce plan vise à prendre en charge dans la durée les conséquences post-traumatiques de l’attentat pour les familles et les enfants qui en ont été témoins.

Ce plan comprend 4 axes opérationnels :

  • mise en place d’une cellule d’écoute et d’accompagnement dédiée aux enfants et aux familles
  • mise en œuvre d’un accompagnement collectif des familles, à travers l’organisation de groupes de paroles et d’écoute, en partenariat avec l’Unicef.
  • mise en place d’une unité de psychologues spécialisés qui seront spécifiquement formés à la gestion des situations post-traumatiques
  • mise en place d’un accompagnement des professionnels de l’enfance avec une campagne d’information et de sensibilisation sur les troubles post-traumatiques rencontrés chez les mineurs