Exposition

« Les routes du thé » par Tuul et Bruno Morandi

Tourisme | Sortir | Senior | Musée des Arts asiatiques | Loisirs | Jeune | Exposition | En visite dans le 06 | En situation de handicap | En famille | En activité | Culture

  • Du au

au musée départemental des arts asiatiques - Entrée gratuite.

Du 13 octobre 2021 au 7 février 2022, dans le cadre de Photographes en Asie, le musée départemental des arts asiatiques à Nice accueille l'exposition «  Les routes du thé » par Tuul et Bruno Morandi.

Tout commence par un voyage en Chine aux sources du thé, dans le Yunnan et le Sichuan, en quête de ses origines et des premiers jardins de thé. La légende nous raconte que le thé y serait né au IIIe millénaire avant notre ère alors que Shen Nong, un des trois Augustes, se reposant à l’abri d’un arbre, faisait bouillir de l’eau pour se désaltérer. Sous l’effet de la brise, quelques feuilles tombèrent dans l’eau lui donnant une couleur ambrée et un parfum délicat. L’arbre était un théier sauvage : le thé était né.

Au-delà de la légende, ce sont les différents pays producteurs et buveurs de thé qu’arpente le couple de photographes. Depuis la Chine, Tuul et Bruno Morandi se rendent au Japon, où le thé est devenu un art délicat qui exprime l’essence même de la philosophie zen. Se sont ensuite imposés des voyages en Inde et à Ceylan, là où il était devenu la grande affaire des Anglais et d’où il est résolument parti à la conquête du monde. Entre temps, leur périple les mène sur les hauts plateaux du Tibet et de la Mongolie où les moines bouddhistes ont adopté très tôt le thé en brique pour mieux le conserver, avant de poursuivre par les routes de la soie vers les maisons de thé des bazars d’Asie centrale.

L’exposition « Les routes du thé » est un extrait de leur voyage photographique qui les mènera également en Turquie ou encore en Afrique.