Exposition prolongée

Palace Paradis

Vie domestique | Tourisme | Sortir | Senior | Papier | Musée des Arts asiatiques | Miniature | Loisirs | Jeune | Exposition temporaire | Exposition | En visite dans le 06 | En situation de handicap | En famille | En activité | Domaines fonctionnels | Culture | Chine | Artisanat-industrie | Art traditionnel

  • Du au

Offrandes funéraires en papier de Taiwan

Image en taille réelle, .JPG 1,06Mo (fenêtre modale)

Prolongation : Date de fin le 6 juillet 2020

L'équipe du Musée des Arts Asiatiques met tout en œuvre pour vous accueillir en toute sérénité : port du masque obligatoire, mise à disposition de gel hydroalcoolique, organisation de la file d'attente, respect des règles de distanciation, mise en place d'un parcours de circulation, limitation du nombre de visiteurs, nettoyage renforcé.

Qui n’a jamais rêvé de retrouver les plaisirs terrestres après la mort ?

Telle est la fonction des objets funéraires en papier de Taiwan, brûlés pour assurer le confort des défunts dans l’au-delà. À la suite d’un décès, les familles achètent des substituts d’objets réels en papier, montés sur une structure de bambou, qu’ils envoient au disparu en les brûlant, accompagnés de monnaies funéraires - billets et pièces de papier en usage dans le monde des morts. De la maison miniature aux copies d’articles de luxe, ces créations hyperréalistes ne négligent aucun détail. Rien n’est laissé au hasard : programmes du lave-linge, smartphone équipé d’applications spéciales « paradis » et berline avec chauffeur.

Détruits par les flammes, les objets funéraires de papier n’ont pas laissé de traces matérielles mais des textes chinois les mentionnent dès le VIIIe siècle. Leur fonction rappelle celle des simulacres en terre cuite (mingqi) déposés de manière généralisée dans les tombes à partir de la dynastie des Han (206 avant notre ère à 220 de notre ère) pour recréer l’environnement familier du défunt.

Conçue en partenariat avec le Centre Culturel de Taiwan à Paris, l’exposition présente un ensemble de créations des ateliers Hsin Hsin et Skea réalisées exceptionnellement pour le musée du quai Branly - Jacques Chirac.