Victor de Cessole

Issu d'une vieille famille de la noblesse niçoise, le chevalier Victor de Cessole naît à Nice en 1859. En 1889, Cessole s'inscrit au Club Alpin Français, découvre la beauté et la grandeur des sommets à la Madone des Fenestres, et décide de consacrer sa vie à la montagne. Le Département lui rend hommage.

À l'occasion de l'Année Internationale de la Montagne, le Département des Alpes-Maritimes a organisé une exposition pour rendre hommage à l'oeuvre du chevalier Victor de Cessole.

Né à Nice le 20 décembre 1859, Victor de Cessole est issu d'une vieille famille niçoise. Bibliophile, humaniste philanthrope et alpiniste, le chevalier de Cessole, captivé par les Alpes maritimes, les plus méconnues de toutes les Alpes, créa au fur et à mesure de la conquête des sommets, les archives d'un territoire encore vierge de toute histoire humaine.

Les notes manuscrites de ses carnets de randonnées, les nombreux textes qu'il a publiés et les quinze mille plaques photographiques soigneusement classées et répertoriées permettent aujourd'hui d'apprécier l'aventure exceptionnelle qu'il vécut, celle de l'ouverture de la montagne à l'homme, celle de l'apparition progressive de nouveaux loisirs : alpinisme, randonnée, ski et autres sports d'hiver.

La collection de Cessole, conservée par la Ville de Nice à la Bibliothèque de Cessole, n'a encore jamais fait l'objet d'une exposition d'envergure. La sélection retenue par le Commissariat de l'exposition, riche de 150 documents photographiques et de 70 vues stéréoscopiques réalisés entre 1896 et 1927, montre les différents aspects du regard que Victor de Cessole porta sur les Alpes maritimes en pleine mutation.

Les premiers clichés illustrent les cadres de la vie traditionnelle en montagne : villages figés dans une sorte d'éternité, terres de labeur, lieux de culte. Ensuite, l'accent est mis sur la conquête de l'espace d'altitude par la randonnée et l'escalade, puis sa colonisation par la construction de refuges et l'équipement en patinoires, pistes de ski, tremplins de saut, et enfin l'explosion des sports d'hiver. Si les photos de montagnards sont rares dans la première partie de l'exposition, la seconde nous présente une galerie pittoresque de sportifs, d'élégantes et de chasseurs-alpins en garnison, les premiers pratiquants des sports d'hiver dans les Alpes-Maritimes.