Expression politique

Groupe Front de Gauche

19-10-2017

Les enjeux demeurent !

L’élection d’un nouveau Président pour les Alpes-Maritimes n’a pas modifié les données du problème pour les collectivités : une baisse des dotations qui s'accélère, et qui s’inscrit dans une politique de décrédibilisation des communes et du Département alors qu'ils assurent le lien direct avec les habitants.

Une réduction des moyens encore aggravée par l'obligation imposée aux collectivités de diminuer leurs dépenses de 13 milliards d'ici 2022 après la baisse de 10 milliards au cours des 5 dernières années. Décision qui s'est traduite, pour le Conseil Départemental, par une perte de 89 millions de recettes par an et dont l'impact pèse déjà très lourdement sur les services aux habitants et les conditions de travail des agents départementaux.

D’autant plus qu’il faut y rajouter la suppression par le gouvernement de plus de 250 millions de crédits de paiement destinés cette année aux investissements dans les petites communes et à la politique de la ville, sans parler de la réduction brutale du nombre des emplois aidés et la suppression définitive de nombre d'entre eux en 2018.

Nous ne pensons pas que le Département doive se plier à cette loi d’airain sans manifester, ni sans s’inscrire dans des actions d’envergure pour inverser cette course suicidaire. Il en va de la survie de nos collectivités et de leur utilité auprès de nos concitoyens. Plus que des paroles, ce sont des actes concrets que nos concitoyens attendent pour ce qui relève de l’essence même de la République.

Valérie TOMASINI /Francis TUJAGUE
Conseillers Départementaux