Route du Baroque

Eglise Notre Dame de l'Assomption 1764-1772

Èze évoque l’image du nid d’aigle. Le village médiéval fortifié est couronné par les ruines de son château. Le tissu urbain est dense, composé de ruelles étroites et labyrinthiques. L’église Notre-Dame-de-l’Assomption se démarque du village par une position légèrement en retrait, mais surtout par sa façade classique percée d’un oculus curviligne.

L’étagement de ses volumes architecturaux dessine le plan :

  • une nef avec des chapelles latérales,
  • un clocher carré de deux niveaux,
  • un choeur.

Les parois latérales extérieures sont rythmées par les saillies des contreforts. Tout dans cette perception extérieure de l’architecture annonce une élaboration classique de l’architecture.


L’espace intérieur est fortement marqué par une recherche axée sur l’articulation des volumes.

Un arc triomphal, motif architectural particulièrement prisé à l’époque baroque, met en exergue l’espace le plus sacré de l’église, le choeur.
Tel un rideau de scène, il dévoile le lieu du mystère divin.

L’arc triomphal marque une contraction du volume.

À cet endroit, l’espace s’intimise pour permettre au fidèle de se sentir plus proche de son dieu. Ce rétrécissement latéral accentue la perception de la verticalité, développe la sensation d’une élévation vers le divin.

Le voûtement en calotte confirme cet effet en dilatant l’espace.

Ce système de gestion de l’espace est propre au baroque.
L’architecture met en scène le sentiment religieux, cristallise un parcours initiatique.

Il est encore un point spécifiquement baroque lié à la décoration de Notre-Dame-de-l’Assomption : l’utilisation d’un motif solaire pour signifier la présence de Dieu.

La présence de motifs solaires (ils sont au nombre de dix-huit) dans l’église d’Èze pourrait être liée au culte phénicien d’Isis, déesse du Soleil, insérée dans la pensée catholique, rappelant ainsi que Dieu est lumière.

Cette adaptation des thématiques décoratives à un phénomène local, est un élément essentiel de la diffusion du style baroque. Si ce courant artistique a suscité tant d’adhésion, c’est parce qu’il a su intégrer le particularisme de chaque région où il s’est implanté.

Ce qui fait la vigueur et l’intérêt du baroque, c’est le respect d’une identité propre et la capacité à l’universaliser.