Les jardins du Château de Gourdon

Les terrasses ont été réalisées lors de l’agrandissement du château au XVIIème. Tout d’abord, des buis, des tilleuls centenaires et des arbres de Judée viennent orner la terrasse d’honneur. Celle-ci est aussi agrémentée de bassins lesquels sont irisés de jaune vif, couleur donnée par des flambes d’eau.

Un jardin inattendu

Perché à près de 500 mètres au-dessus des gorges du Loup, face à la Méditerranée, Gourdon présente un aspect spectaculaire, dominé par un château dont les fondations remontent au XIIe siècle. Le dessin des jardins du château a été réalisé par Le Nôtre, jardinier de Louis XIV. Le seigneur du lieu, Louis le Lombard, aurait fait construire les restanques et acheminer la terre qui, à cette altitude et avec cette pente, manquait cruellement à leur réalisation. Buis, tilleuls centenaires et arbres de Judée viennent ainsi orner la terrasse d’honneur, agrémentée de bassins. La terrasse à l’italienne déploie son camaïeu vert de pelouse et de buis tandis que les murs s’habillent de mufliers ou de valérianes. 

Une oasis d’altitude

A cet espace verdoyant s’ajoute un jardin d’apothicaire, adossé à la façade méridionale du château. Là, des plantes aromatiques et des herbes médicinales poussent autour du cadran solaire dessiné par Tobie Loup de Viane en 1972. Dans les interstices du rempart se nichent des plantes typiques du cru. Genévriers, romarins, églantiers, romarin, sauge, ciste et lavande forment un jardin provençal gorgé de soleil.