Route des jardins

Jardin du musée d’art et d’histoire de Provence

Ce jardin fût conçu à la fin du XVIIIème siècle, lorsque Jean-Paul de Clapiers-Cabris fît construire son hôtel particulier par un architecte d’origine milanaise Jean Orello.

Abandonné puis remanié en 1856 par François Carnot, fils de l’ancien président de la République, l’hôtel particulier devint un musée en 1921. En 1967, suivant les conseils du vicomte Charles de Noailles à partir d’un inventaire établi en 1778, un charmant jardin à la française complanté de rosiers, de citronniers, de buis taillés et d’un magnolia grandiflora fut redessiné.

Ce jardin possède une fontaine avec rocher moussu. On y trouve cyprès d’Italie, plaqueminier et néflier. Une glycine de Chine et des palmiers complètent cette variété végétale agrémentée au fil des siècles.

Il a été récemment remanié par Jean Mus (2010) pour accueillir des concerts. Le jardin à l’origine de style classique- à l’origine plus grand- était conçu pour prolonger l’architecture ostentatoire de la façade à l’italienne, richement décorée et ornée d’un balcon. Ce jardin et son hôtel particulier sont classés et le lieu est devenu le Musée d’Art et d’Histoire de Provence.