La Mouissone

Le Domaine de la Mouissone s’étend sur trois hectares de collines en contrebas du Bois de La Marbrière à l'est de Grasse.

Le Domaine de la Mouissone s’étend sur trois hectares de collines en contrebas du Bois de La Marbrière à l'est de Grasse. Perchée à 400 mètres d’altitude, la propriété offre un panorama exceptionnel. La vue s’ouvre sur la campagne environnante et la Méditerranée de Nice à Théoule-sur-mer !

Cette oliveraie couvre douze niveaux de restanques. Elle concentre sur trois hectares 250 oliviers en production, dont la plupart sont multi-centenaires. Jadis rattaché à la Villa Saint-Georges, propriété du célèbre parfumeur grassois Léon Chiris, le domaine reçut la visite, au printemps 1891, de la Reine Victoria !

La production oléicole d’appellation d’origine protégée est confiée aujourd’hui à l’expertise de Monsieur Jean-Philippe Frère. Issues de l’agriculture biologique, huiles, olives de table, pâtes d’olives et tapenades produites au domaine font l’objet d’une dégustation au terme de la visite. D’autres recettes maison telles que les marmelades, confitures et herbes séchées préparées à partir de plantes cultivées à La Mouissone sont également proposées à la vente

Sous l’impulsion de sa propriétaire, Lady Lockett, les quinze dernières années ont été dédiées à la création de nouvelles restanques et à l’intégration au cœur de l’oliveraie de nouveaux jardins thématiques. Les bâtiments bordés de pelouses et de massifs profitent des espaces plats les plus ouverts, tandis que la garrigue et les bois, à la périphérie, se partagent les espaces les plus escarpés. La bambouseraie ombragée contraste avec les zones arides où poussent les plantes grasses. Deux potagers, l'un ombragé, l'autre exposé plein Sud donnent fruits et légumes tout au long de l’année.

Parmi les derniers projets figurent la création d’un nouveau jardin de style prairie, d’une promenade en sous-bois, ainsi que la plantation de sauges à floraison tardive.

A noter la possibilité de location pour les vacances tout au long de l'année d’une « Maison d'hôtes » indépendante, jouxtant la demeure de la Mouissone.