L'eau douce et la mer...

L’endiguement

Pour remédier aux dommages, on s’employa à réaliser des digues mais elles reposaient le plus souvent sur des initiatives localisées et sans grands moyens. Jusqu’au XVIIe siècle il n’existait pas de digues continues le long du Paillon.

La création du port Lympia en 1749 conduisit à élaborer un projet d’endiguement pour soustraire le secteur aux crues mais en raison des difficultés techniques et du coût il ne reçut un début d’exécution qu’en 1772.

Ce fut sur la rive gauche du Var que l’administration sarde engagea le premier grand chantier d’endiguement depuis Saint-Martin en vue de régulariser le cours du fleuve et de gagner de vastes espaces agricoles.

Les travaux furent inaugurés en 1845 mais rapidement des difficultés financières les interrompirent.

Ce n’est qu’en 1860, avec l’annexion à la France, que les travaux furent repris.

Cette réalisation d’envergure suscita le mécontentement des propriétaires de la rive droite, convaincus que le rétrécissement du lit du fleuve avait reporté les dévastations des crues sur leur rive.

Celle-ci finit à son tour par être dotée d’endiguements dont l’exécution se fit par étapes successives jusqu’à la fin du XXe siècle notamment à l’occasion de la réalisation de la zone industrielle de Carros en 1965 puis de la nouvelle route départementale inaugurée en 2007.

Image en taille réelle, .JPG 133Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 153Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 151Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 158Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 147Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 148Ko (fenêtre modale)|