La Gaude

Jardin de l'écomusée vivant de provence

PLUS QU’UN JARDIN, UN MUSÉE VIVANT : Terre de vignes célébrée par Marcel Pagnol qui y voyait des « fleurs barbares » et un « vin civilisé », le village de La Gaude est aujourd’hui voué à la culture de l’oeillet comme aux amoureux de la nature.

Image en taille réelle, .JPG 1.3Mo (fenêtre modale)|© Écomusée

Image en taille réelle, .JPG 202Ko (fenêtre modale)|© Écomusée

C’est là que dans les années 80 a ouvert l’Ecomusée Vivant de Provence, sous la houlette de l’entomologiste et cinéaste danois Ib Schmedes.

Ces collections vivantes sont entourées d’un jardin composé d’arbres et d’arbustes typiques de la région.

Arbousiers, micocouliers, oliviers, scilles d’Italie ou encore cormiers se partagent cet espace, parfumé de thym et de romarin.

Les fleurs sont butinées par les abeilles qui traversent un long couloir transparent permettant de voir leur activité.

Un diablotin pour emblème

Dédié au monde des insectes, des reptiles et des batraciens, ce jardin étonnant s’est choisi l’Empuse comme emblème.

Cousin de la mante religieuse, l’insecte est également baptisé « Diablotin ».

On y trouve un vivarium à l’intérieur du bâtiment, ainsi qu’un petit jardin méditerranéen qui rassemble divers habitants de la région (reptiles, tortues, lézards) afin de faire connaître toute la spécificité du patrimoine vivant de Provence.

Image en taille réelle, .JPG 0.9Mo (fenêtre modale)|© Écomusée

Propriétaires / Gestionnaires / Animateurs

Ecomusée vivant de Provence

Mme Marie Beltrando