Immeuble Garacci Bensa, Nice

Image en taille réelle, .JPG 78Ko (fenêtre modale)|Immeuble Garacci-Bensa© DR

Historique :

L'édifice bénéficie d'une situation privilégiée en plein centre de Nice, à proximité de la première église russe de la rue Longchamp (actuellement en cours de rénovation).

C’est un immeuble de rapport construit en deux temps dans le dernier tiers du XIXe siècle.

  • Vers 1870, édification d’une maison de deux étages bâtie par Charles Garacci, peintre de genre niçois
  • puis entre 1897 et 1904, ajout par Charles Bensa de deux étages supplémentaires et remaniements affectant en particulier les façades.

Au cours des années 30, une aile basse triangulaire a été construite en avant de la façade sud, afin d'occuper la totalité de la parcelle. Cet ajout abrita longtemps un cinéma et accueille actuellement une agence de voyage.

Intérêt artistique :

Le bâtiment ne présente pas une architecture particulière ; il est cependant remarquable à 2 niveaux :

  • Il conserve sur l’ensemble de la façade Sud, un exceptionnel ensemble décoratif de sgraffittes des dernières années du XIXe siècle. Cette technique d'origine italienne consiste à appliquer 2 couches de mortier de couleur différente puis à gratter la première pour faire apparaitre, en réserve, la seconde, selon des motifs décoratifs. La technique a été en vogue dans la région niçoise au XIXe siècle et à la Belle Époque. On retrouve dans la région des exemples partiels mais aucun ne présente un tel ensemble. Ici, c’est la totalité de la façade qui est décorée, à l'instar des façades peintes en camaïeu de la Renaissance italienne. 
  • La technique et l’iconographie représentée  sont remarquables :  on retrouve le goût sarde pour l'antique et la représentation de sujets mythologiques : frises animées ( putti, animaux fabuleux et masques), alternent avec  dix grandes figures mythologiques représentées en pied (Mercure, Erato, Apollon, Terpsichore, Mars, Diane, Flore, Adonis, Vénus et Minerve) 
    L’interprétation globale de cette iconographie  reste à préciser, mais il s’agit peut-être de l’illustration de la  légende d'Adonis et d’une représentation symbolique du renouveau de la nature.

La restauration, soutenue par le Département, est en cours

Image en taille réelle, .JPG 20Ko (fenêtre modale)|Immeuble Garacci-Bensa© DR

 

Image en taille réelle, .JPG 31Ko (fenêtre modale)|Immeuble Garacci-Bensa© DR