Langues régionales

1476-1478 Recette médicale pour soigner les ulcères variqueux en provençal

A Guillaumes, à la fin du XVe siècle, les pages de garde des registres du notaire Pierre Jusberti offrent de curieuses recettes médicales testées et commentées par le notaire.

Niveau confirmé.

Image en taille réelle, .JPG 1.4Mo (fenêtre modale)|

Consultez la transcription

1. Pren descobrado[1] circolo plen crovel[2] dun
2. bon huou e bate la fort en una scudello
3. ambe alcun culhayret e pueys hi mete
4. lo ros dun huou e batre o fort ensens
5. e pueys apres destemprar de saffran
6. en una scudella a part e mectre ole[3]
7. ambe de bon vin aygre et pueys
8. mesclar o tot ambe lo dich enguent
9. has comensat e batre o fot[4] enfens 
10. e pueys mesclo hi de bono farino de
11. froment tamiado polset circi lo ters
12. dum demiey escudellon e batre o toiort
13. fort e pueys hi met de mel crut
14. circo dos cuilhayres e batre ofort
15. circo uno hora e pueys mesclo
16. hi 1 petit de sal triso e es alcun
17. precios enguent al mal de cambo
18. que ayo naffros per ellos vengudos

Traduction

(Gracieusement réalisée par M. Jean-Claude Ranucci, de l’université de Nice)

1. Prend la coquille entière d’un
2. bon œuf et bat la fortement dans une écuelle
3. avec une cuillerée et puis mets-y 
4. le jaune d’un œuf et battre le tout vivement
5. et puis délayer du safran
6. dans une écuelle à part et mettre de l’huile
7. avec du bon vinaigre et puis
8. mélanger le tout avec le dit onguent
9. que tu as commencé et battre le tout vivement/ ensemble
10. et puis mélanges-y environ le tiers d’une demi soucoupe de bonne farine de
11. froment tamisée en poudre et battre le tout fortement
12. 
13. et puis mettre environ 2 cuillères de miel cru
14. et battre fortement 
15. environ une heure et puis y mélanger 
16. 1 petit de sel fin et voici 
17. un précieux onguent pour le mal des jambes 
18. qui provoque des plaies [ulcère variqueux]

Renvois :

[1] Descobrado (littéralement « découvert ».Il s’agit donc ici d’une interprétation d’après le contexte.
[2] Crovel ou crouel, désigne également une soucoupe, un récipient.
[3] Mectre ole : en général, au Moyen Âge, les lettres pointées au dessous signifient qu’elles sont annulées (cela équivaudrait à de l’effaceur actuellement).
[4] Fot : On lit bien fot mais il ne peut s’agir ici que d’une coquille pour fort ou tot.

Source : Arch. dép. des Alpes-Maritimes, 3E 128/2, 3ème protocole du notaire Pierre Jusberti, de Guillaumes, du 26 mars 1476 au 7 mars 1478. Traduction de M. Jean-Claude Ranucci, maître de conférence à l’Université de Nice.